RUGBY : Nouvelle maison pour nouvelles ambitions au RCA !

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le Rugby Club Amiénois accueillait ce samedi adhérents, sympathisants, et élus pour présenter notamment ses nouvelles installations, aux normes de la Fédérale 3 et des ambitions affichées par le club. 

C’est après une saison riche en évolution et révolution que le RCA a organisé ce samedi sa fête annuelle dans son jardin du stade Charassain, rénové. Un rendez-vous qui a réuni plusieurs centaines de personnes tout au long de la journée, et s’est conclu par un repas et une soirée de circonstances, rappelant les bons moments de cette saison virage pour le club.

C’est devant la nouvelle salle de musculation que la journée a débuté. Sur le coup de 11h, le cortège lancé en grandes pompes par Julien Carlier, président du club, Brigitte Fouré maire d’Amiens, Alain Gest président d’Amiens Métropole, et Guillaume Duflot vice-président d’Amiens Métropole en charge des Sports, se rend donc devant les anciens vestiaires, devenus temple du renforcement musculaire depuis six mois et pour les prochaines saisons. Fort d’un matériel de qualité, cette nouvelle installation agrandit le champs des possibles des équipes du RCA, qui ajoutent cette carte au jeu de la préparation physique, bientôt primordiale pour affronter un championnat de Fédérale 3 d’un niveau bien supérieur à celui d’Honneur, qui accueillait les Amiénois depuis quelques saisons déjà.

Martin Saleille, manager sportif du RCA et coach principal de l’équipe première, en discussion avec Madame le maire Brigitte Fouré.

S’en est suivie l’inauguration des nouveaux vestiaires, jouxtant la tribune. Un bâtiment de 400 m², regroupant notamment six vestiaires dont deux pour arbitres. Une infrastructure aux couleurs du club, et qui arbore fièrement les clichés d’une saison mémorable dans le couloir de l’entrée des joueurs. Pour finir ce passage formel d’une journée voulue festive, vint le traditionnel moment des discours officiels.

Moment de parole où Brigitte Fouré a souligné la santé à travers la pratique sportive, et la santé urbaine de la métropole, où les installations fleurissent. Une référence à la jeunesse du club viendra alimenter un argumentaire basé sur l’avenir, et à l’enjeu de ces clubs qui se battent pour représenter la ville. Madame le maire recevra après ce discours son second ballon de rugby à l’effigie du RCA après celui reçu lors du centenaire, remis en main propre par le président du club Julien Carlier.

Ce dernier lui emboîtera le pas pour prendre la parole au micro, et rendre notamment hommage aux anciens présidents historiques du club, dont certains ont engagé des fonds propres pour participer au développement de ces vestiaires devenus obsolètes. Un bref moment pour retracer l’histoire des infrastructures et du club, qui a vécu selon son président la saison la plus importante de son histoire. Un clin d’œil à l’équipe première, récemment promue en Fédérale 3, et qui a su être « belle motivée et soudée et qui ne pouvait qu’atteindre l’objectif commun affiché« .

Alain Gest prendra alors la parole pour rappeler symboliquement que ces évolutions sont aussi « un efforts sans précédent pour la métropole », et qui s’inscrivent dans la même logique à l’origine de la rénovation du stade de la Licorne, ou encore de l’Aquapole, pour rester du côté de Charassain. Des aménagements qui continueront par la suite, rappelant la création d’un terrain d’entrainement qui viendra étendre la capacité du stade Charassain à mettre une équipe dans de bonnes conditions.

De nouveaux équipements opérationnels depuis maintenant quelques semaines, et qui risquent de connaître plusieurs générations de joueurs du RCA, qui ont à cœur de respecter et conserver dans le meilleur état possible ces nouveaux équipements, symboliques d’une saison qui a marqué les esprits.

Benjamin Poupart

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

À lire aussi >>

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.