TENNIS-DE-TABLE : Effectif renouvelé pour l’ASTT

0
178

Après avoir réalisé une saison magnifique ponctué par une montée en ProB, Denis Chatelain, le président de l’ASTT nous avez annoncé une vague de départs. Quelques semaines plus tard l’équipe pour la saison prochaine est connue.

Voici donc la nouvelle équipe amiénoise qui évoluera en proB la saison prochaine :

– Tomi LAKATOS, 23 ans, droitier et attaquant, international hongrois, n°157 mondial

– Grégoire JEAN, 27 ans, gaucher et attaquant, n°60 français

– Alexis MOMMESSIN, 21 ans, droitier et attaquant, n°129 français

– et Denislav KODJABASHEV, 27 ans,  gaucher et attaquant, international bulgare, n°170 au classement français

Mais elle conjugue talent et expérience, avec ses deux leaders, Tomi LAKATOS, international hongrois, qui a déjà évolué en Allemagne en première et deuxième Bundesliga (à Saarbrucken et Passau) et qui a remporté le championnat danois l’an passé avec son équipe du BTK Roskilde, ainsi qu’avec Grégoire JEAN, déjà un vieux-jeune briscard de la division pro française, à l’accent chantant d’Occitanie, qui lui, a déjà joué plusieurs saisons en proA et proB à Villeneuve sur Lot et Tours.

Alexis MOMMESSIN est le seul rescapé de l’équipe amiénoise montante de Nationale 1, et il apportera sa fougue, sa bonne humeur, et son  titi-parisianisme au groupe.

Denislav KODJABASHEV évoluait l’an dernier en Nationale 1 à Belfort et il avait donné bien du fil à retordre aux joueurs amiénois lors de leur dernière rencontre. Il est l’un des meilleurs joueurs paralympiques au monde (il évolue avec une prothèse au bras droit) et est vice-champion d’Europe handi 2018.

Pour résumer, une équipe amiénoise réalisant un mix de jeunesse et d’expérience, de droitiers et de gauchers, du Nord et du Sud de la France, avec un petit parfum d’Europe centrale et des Balkans.

Une grosse saison en perspective, avec deux équipes très au dessus du lot, Chartres et Tours. ll faudra cravacher et charbonner pour ne pas finir dernier de cette poule de dix équipes, et ainsi arracher le maintien. Mais après 14 saisons passés loin de la division pro, l’ASTT a faim !

La rédaction

Crédits photos ASTT

VTT : Jamais deux sans trois pour Marc Ramponneau !




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.