Paul Katam : “Représenter mon pays, c’est quelque chose d’exceptionnel”

0
164

Gazettesports s’est entretenu avec Paul Katam 23 ans, et joueur de l’ASCBB. Il s’est notamment confié sur ses performances, est revenu sur la saison compliquée de son équipe et nous a parlé de son avenir. 

Bonjour Paul, tout d’abord peux-tu nous parler de ton parcours sportif ?

J’ai commencé le basket à 12 ans à Montataire dans l’Oise pendant 7-8 ans, puis je suis parti à Strasbourg. J’ai signé un contrat sportif avec l’armée où je suis resté trois ans avant de rejoindre l’ASCBB en début de saison.

Pourquoi avoir rejoint l’ASCBB ?

Au départ ce n’était pas prévu, je voulais rester en Alsace et j’avais d’ailleurs trouvé un club. Mais pour certaines raisons, j’ai dû partir et je suis revenu à Amiens. Je connaissais Lory, il m’a parlé d’Amiens et comme je cherchais un club j’ai signé.

Quel est ton regard sur la saison qui vient de s’écouler ?

C’est vrai que l’on a fini mal classé et que nous sommes déçus mais tout n’est pas négatif. Je pense que l’on avait l’équipe pour battre presque tous les adversaires de notre poule. Mais la plupart de nos matchs, on n’a pas su tenir. Le groupe avait un bon niveau et c’est vraiment dommage de ne pas s’être maintenu. Il y a donc de la frustration mais ce qui est fait est fait, on ne peut plus revenir en arrière.

Quels sont pour toi les raisons de cet échec ?

Je ne pense pas que ce soit une question de niveau mais le gros problème c’est que l’on avait pas la profondeur de banc. Les équipes en face avaient un groupe plus complet avec la possibilité de rotation à chaque poste. Nous on avait pas mal de joueurs à l’extérieur mais à l’intérieur on était en souffrance et cela a beaucoup joué.

Le fait de ne pas avoir un joueur “majeur”, avec de l’expérience, c’était problématique ?

Oui c’est sûr qu’un joueur avec un peu plus d’expérience et posé sur les fins de match aurait fait du bien. Le maintien aurait forcément été plus simple avec un joueur de ce calibre.

Sur un plan individuel es-tu satisfait de ta saison (ndlr : meilleur marqueur de la poule, avec 19.15 points de moyenne) ?

Oui individuellement c’est un bonne saison mais le plus important c’est le collectif. J’aurais préféré que l’on se maintienne et que je mette moins de points. Je savais que j’étais capable de scorer mais je n’avais pas d’objectif précis et je ne pensais pas avoir des stats aussi élevées.

Selon toi, quels sont tes points fort et tes points faibles ?

Mon point faible je pense que ça reste le shoot même si j’ai bien progressé. Après mes points forts, c’est compliqué, je dirais ma capacité à attaquer le cercle et mes atouts athlétiques.

Sais-tu ce que tu vas faire pour la saison à venir ?

Dès le début de saison je n’étais pas forcément venu pour rester dans la durée. J’ai plutôt pour projet de revenir vers Strasbourg. Après on verra  les propositions que j’ai.

Tu as eu la chance porter les couleurs de la France, qu’est-ce que cela représente pour toi ?

C’est une fierté car ça reste un niveau national et je pense que cela m’a fait énormément progresser pendant ses trois ans. J’ai pu côtoyer des joueurs qui ont joué en N1, Pro B voir Pro A. Quand tu es dans un groupe où tu es quasiment le plus faible ça t’aide à te surpasser et à travailler encore plus. Tu dois prouver que tu as ta place et ça m’a fait progresser. Pouvoir gagner avec son pays c’est quelque chose de vraiment extraordinaire.

Quel est ton joueur préféré ?

Parmi, les grand joueurs j’apprécie LeBron James que ce soit sur le plan sportif et humain .

Tous propos recueillis par Aurélien Finet

Crédit Photo : Coralie Sombret – Kévin Devigne – Gazettesports

A lire aussi <>

RUGBY : Ils l’ont fait !




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.