ROLLER-HOCKEY : Les Ecureuils ne retrouveront pas l’Elite

0
181

Après une défaite 6-2 au match aller à Reims, les Ecureuils d’Amiens accueillaient les Rapaces pour le match retour ce samedi avec l’obligation de remonter 4 buts. Dans une Veillere pleine à craquer et sous une chaleur étouffante, les Amiénois ne sont pas parvenus à inverser la tendance, s’inclinant à nouveau (3-5). 

Amiens prend les devants

Aucun calcul à faire pour les Ecureuils qui rentrent très bien dans la partie et se procurent déjà 3 occasions au cours de la première minute trente. Un bon début de rencontre validé par l’ouverture du score de Clément Crignier (3’15 : 1-0). Mais ce but fait réagir les Rémois, qui connaissent alors un premier temps-forts dans le camp picard, conclu par une égalisation à peine une minute après le premier but de la rencontre (4’06 : 1-1). Cependant, les meilleures initiatives sont à mettre à l’actif des Amiénois, qui reprennent l’avantage grâce à un superbe tir de Marcos en pleine lucarne (8’46 : 2-1).

Si Reims touchera la barre quelques instants plus tard, ce sont bien les Ecureuils qui vont dominer la suite de ce premier acte. Les 5 dernières minutes de la première période sont marquées par un très gros temps-forts samariens, où le poteau, le talent de Lefranc dans les cages adverses et un léger manque de réalisme amiénois empêcheront les locaux de creuser l’écart. 2-1 à la pause, un moindre mal pour Reims.

Des Ecureuils frustrés…

Condamnés à marquer 3 buts pour revenir à hauteur des Rapaces sur l’ensemble des deux matchs, les Amiénois reviennent avec de bonnes intentions en ce début de seconde période. Mais alors que les locaux occupaient le camp Rémois depuis le retour des vestiaires, ce sont bien les visiteurs qui égalisent sur un contre (29’26 : 2-2). Cependant, les Picards n’ont pas le temps de douter puisque Grossemy remet son équipe devant dans la foulée (30’50 : 3-2). Tout semble alors possible pour les locaux à 15 minutes de la fin.

Après quelques minutes “d’attaque-défense”, Amiens ne parvient pas à prendre les 2 buts d’avance, et les champenois vont à nouveau revenir grâce à un but splendide (36’26 : 3-3). Les minutes qui suivent seront à l’image de la rencontre, une grosse domination amiénoise, le poteau touché à 2 reprises, une supériorité, une double-supériorité…mais pas de but. Une excellent gardien, une défense très solide, Reims aura résisté durant toute la rencontre aux assauts picards. Mieux, après 2 pénalités amiénoises en fin de rencontre, les visiteurs viendront inscrire 2 buts pour l’emporter finalement 3-5.

Après la rencontre, un sentiment dominait chez Simon Petit : “C’est clairement une déception, car l’objectif pour nous c’était de remonter en Elite. L’objectif n’est pas atteint donc tout simplement déçu. Le premier match a beaucoup joué parce que partir avec 4 buts de retard c’est sûr que ça n’aide pas. Après ce soir nous avons fait une très grosse première période, on a vraiment dominé, mais on a manqué de réussite et leur gardien a fait un très gros match. En 2ème, comme on a joué à 2 lignes on a pêché un peu physiquement, on a eu du mal accélérer et eux ont très bien défendu.

Malgré une excellente saison, le parcours des Ecureuils s’arrête en demi, les empêchant ainsi de retrouver l’Elite l’an prochain, pour Simon Petit le physique a peut être pêché : “La saison régulière est bonne mais c’est vrai que là on peut se demander si finalement aux entraînements on n’a pas manqué un peu de travail sur le plan du cardio. On a une équipe plutôt vieillissante, beaucoup de joueurs au-dessus de 30 ans, donc je pense que l’on a pêché un peu physiquement. Mais félicitations à eux (ndlr : Reims), ils ont joué comme ils devaient, et sur les 2 matchs ils méritaient de gagner.

Petite déception donc pour des Ecureuils qui auront donc subi la loi des Rapaces à deux reprises en demi-finale. Mais si la déception est bien présente, difficile d’avoir des regrets face à cette belle équipe rémoise et Lefranc, son excellent gardien. Quoi qu’il en soit, Amiens jouera à nouveau en Nationale 1 la saison prochaine.

Amiens – Reims : 3-5 (2-1)  (Match Aller : Reims 6 – 2 Amiens)

Quentin Ducrocq

Crédits photos Coralie Sombret

ROLLER HOCKEY : “Familles de bénévoles” – Les Crignier, transmission d’enfants à parents (2/2)




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.