Sept ans après, Paul Fernet rejoint Léo Scombart

0
73

Nous le savions affaibli mais les nouvelles étaient plutôt rares. Et puis, nous avons appris que Paul Fernet, sportif éclectique d’une autre époque, venait de nous quitter. Sept ans après, il rejoint dans les étoiles son ami fidèle, Léo Scombart.

Paul Fernet était surtout connu pour avoir pratiqué avec bonheur le catch. Dans un entretien qu’il avait accordé au Courrier Picard le 15 novembre 1997, Paul Fernet affirmait “que le catch était un vrai sport”. À ceux qui aujourd’hui peuvent douter d’une telle assertion, nous leur répondons qu’à l’époque, soit dans les années 60-70 et même 80, le catch faisait recette dans toute la France.

C’est bien simple, tous les quinze jours, le Cirque d’Amiens faisait le plein.

Les vedettes ne manquaient pas et l’organisateur de ces soirées brillantes n’était autre que Jean Renaux, journaliste mais aussi organisateur en tous genres (sports et spectacles).  Paul Fernet figurait à chaque réunion mais pas en vedette principale. Il est vrai qu’Amiens recevait les plus grands catcheurs du monde et par exemple le Géant Ferré a débuté à Amiens tandis que l’ancien champion du monde de boxe Primo Carnera était aussi venu se produire au cirque d’Amiens.

Pourtant, une fois en 1965, Paul eut l’occasion de disputer le combat principal et il est vrai qu’il s’agissait d’un championnat d’Europe. Ce fut donc en 1965 pour Paul Fernet le couronnement d’une belle carrière, sans tapage ni paillettes. Sa carrière a pris fin le 6 novembre 1981. Il avait livré la bagatelle de 1085 combats disputés un peu partout en France.

Et devinez qui le lança officiellement dans la carrière de catcheur?

L’acteur de cinéma Lino Ventura qui fut aussi catcheur dans sa jeunesse et avait remarqué que Paul Fernet avait les qualités requises pour devenir un excellent combattant. Quand Jean Renaux décédait, Paul Fernet reprit les organisations des soirées au cirque d’Amiens. Il n’était pas seul car le catch ne constituait pas sa principale activité. C’est que Paul Fernet était également employé dans une importante pharmacie de la rue des 3 Cailloux à Amiens et cette activité, il la mena jusqu’au moment de la retraite.

Parallèlement, il fut aussi conseiller municipal à Amiens dont le maire était Maurice Vast. C’était un sportif accompli puisqu’il fut durant de longues années le président du club d’haltérophilie d’Amiens.  Il fut aussi membre de Promotion Sport Picardie.

Paul Fernet avait 90 ans. Il serait bienvenu que la municipalité d’Amiens lui rende un hommage mérité car il a toujours été fidèle à sa ville et surtout un dirigeant dont on peut affirmer aujourd’hui, qu’il n’a pas de modèle.

 

Adieu Paul..

 

Lionel Herbet

Crédit photo : DR

À lire aussi >>

BOXE : Kamel Guercif battu




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.