ATHLÉTISME : Valenciennes sourit aux athlètes de la métropole

Ⓒ Gazette Sports

Vingt-neuf athlètes de la métropole amiénoise se sont rendus ce dimanche 31 mars dans le Nord pour participer aux Foulées Valenciennoises (Label International). Quatorze d’entre-eux ont réalisé un temps leur permettant de se qualifier aux championnats de France de la spécialité. Certains ont même accroché leur record personnel sur la distance.

Parmi les 3399 arrivants sur le dix kilomètres de cette édition, nombreux étaient les représentants samariens à participer à cette course d’une rare densité. Montant en gamme d’année en année, avec un plateau toujours plus relevé l’édition 2019 a vu s’imposer le kényan Gilbert Kipkorir en 27’52 (dixième performance mondiale de l’année).

La performance du jour pour les samariens est venue d’Arnaud Michel. Venu pour tenter de casser la barre des trente minutes, l’amiénois a échoué de peu. Sixième français de la course, il lui aura manqué dix petites secondes. En 30’09, Arnaud réalise un nouveau record personnel sur la distance (30’26 l’an dernier à Valenciennes). Il figure dans le top cinquante aux bilans français annuels (trente-deuxième français).

Retrouvez notre portrait d’Arnaud prochainement sur GazetteSports.

D’autres belles performances chez les rouges et blancs 

D’autres sociétaires de l’AUC se sont mis en évidence en se qualifiant pour les France, à l’instar de Brahim Zouaoui. Il termine second chez les masters et signe un nouveau record personnel en 31’36 (40ème au scratch). Chez les féminines, qualification également de Solène Tran Van (38’03 – 8ème espoir – RP) tout comme Emilie Jouenne (40’57 – RP). Lugdivine Chorro obtient elle aussi son billet (42’43), toute proche de sa meilleure marque sur la distance.

Saliha Rarbi savourait sa belle performance
Boumahraz et Rarbi brillent pour la Val de Somme 

Côté Val de Somme, Jaouad Boumahraz a été impressionnant. Battant son record de près d’une minute et trente secondes, il se classe 57ème au scratch avec 32’08. Mihidinn Rabhi (12ème master – 33’57) termine lui aussi tout proche de son record personnel.

Seconde vétérane en 36’38, Saliha Rarbi retranche trente secondes à son précédent record personnel et obtient ainsi sa première performance classée N4 sur la distance. « J’attendais cela depuis longtemps ». Le master 2 Franck Quentin descend pour la première fois sous les 37′. Il se classe 10ème de sa catégorie en 36’54.

Camon et Esprit Run bien présents 

Chez les camonois, deux athlètes sont parvenus à se qualifier. Anthony Macquart termine 14ème master en 34’06. Christophe Fernandes n’avait pas couvert la distance aussi vite depuis 2015 (35’35 – 32ème master). Qualifications également pour trois sociétaires d’Esprit Run. Les masters Guillaume Brianchon (36’17) et Bastien Keller (36’56) gagne leur billet pour l’échéance nationale. La master 3 Chantal Langlacé continue d’impressionner en bouclant la distance en 41’16.

Vincent Guyot

Crédits Photos : Benjamin Fauvergue / Vincent Guyot

ATHLÉTISME : Portrait de Luc Desmarest, dixième français de sa génération