BASKET-BALL : L’ESCLAMS subit la fanfare Berckoise

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que le maintien semble impossible, les coéquipiers de Florent Ramseyer se sont imposés la semaine dernière sur le parquet, dans le sillage de ce dernier. Une victoire qu’ils espéraient confirmer ce samedi à domicile contre Berk dans une ambiance folle mise par la fanfare Berckoise.

Bon début

Dans le premier quart-temps les joueurs de Liam Michel, à sept pour l’occasion, en l’absence d’Akinocho et Dos Santos blessés, s’en sortent bien. Face à la puissance athlétique des visiteurs et surtout dans la raquette qui est bien vide du côté de l’ESCLAMS, ils parviennent à faire parler leur vitesse. En effet le jeu rapide permet de faire des différences et décalages. L’adresse, notamment derrière la ligne longue distance, permet aux locaux de virer après dix minutes avec seulement trois points de retard (31-34).

Le physique manque

Dans ce deuxième quart-temps, les locaux vont continuer à faire jeu égal pendant quelques minutes avant de lâcher prise. Dans les cinq dernières minutes avant la pause, l’ESCLAMS laisse filer Berck. Les shoots sont moins bons, le jeu est moins fluide, la réussite moins présente et l’écart grandit petit à petit. A la pause les locaux ont maintenant douze points de retard (45-57).

Un retard non comblé

Dans ce troisième quart-temps les locaux ne sont pas si dépassés que cela mais ne parviennent pas à réduire l’écart. Comme lors des dix minutes précédentes Longueau manque beaucoup de shoots et perd un peu trop de ballon. Surtout en défense, les joueurs de Liam Michel sont incapables de poser des problèmes à leurs adversaires. Le pourcentage un peu moins bon des visiteurs permet à l’ESCLAMS de garder un petit espoir à l’abord du dernier acte (63-79).

Réaction tardive

Le début du dernier quart-temps n’est pas bon et les locaux ne parviennent pas à inverser la vapeur et se redonner espoir. Berck gère alors son avance tranquillement et petit à petit accentue son avance. Rapidement la barre des vingt points d’écart est atteinte puis dépassé. Alors que l’on pensait se diriger vers une fin de match à sens unique, les joueurs de Liam Michel vont connaître un sursaut d’orgueil. Ils retrouvent du rythme et réalisent de très beaux mouvements. Cela leur permet de finir sur une bonne note et sous la barre des vingt points (86-104).

Une nouvelle défaite au final logique pour Liam Michel, “Aujourd’hui la défaite est normale, ils nous ont été supérieurs. Le fait de jouer à 7 et sans intérieur ne nous a pas non plus aidé. Physiquement nous ne pouvions pas répondre, nous avons donc dû mettre du rythme pour combler cela mais nous avons été inconstants. C’est logique que physiquement nous ayons baissé le rythme. En début de match nous avons été très efficaces malheureusement cette efficacité à diminuer au fil du match. Sans cette réussite aux shoots nous ne pouvions rivaliser.”

Dans une ambiance incroyable mise par les supporteurs Berckois c’est donc ne nouvelle défaite pour Longueau.  Ils auront maintenant quinze jours pour préparer un déplacement à Poissy où ils essayeront d’aller chercher une nouvelle victoire cette saison. Le retour probable de Dos Santos et Akinocho leur feront assurément le plus grand bien.

ESCLAMS – BERK : 86-104 (31-34, 14-23, 18-22, 23-25)

Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – Gazettesports 

A lire aussi <>

FOOTBALL : Les Portugais pour la passe de trois ?