BOXE : Gaëtan Micallef – Jean Josselin, destins croisés

0
329
CIT Dessaint

Tous deux  avaient participé aux Jeux Olympiques de Rome en 1960, où ils eurent des comportements différents et où l’athlète Michel Bernard devait servir de « lièvre » à Michel Jazy qui obtenait une superbe médaille d’argent sur 1500m. Michel Bernard est décédé la semaine dernière à 87 ans.

 

Le deuxième athlète est le boxeur Jean Josselin qui, à Rome, avait été battu d’entrée dans le tournoi par le futur champion olympique l’Italien Benvenuti. Près de 60 ans plus tard, Jean Josselin revient à la une de l’actualité avec un autre représentant des milieux pugilistiques, en l’occurrence Gaëtan Micallef.

Jean Josselin a été un grand boxeur puisqu’il a été champion de France professionnel des welters, champion d’Europe en 1966 mais le 28 novembre 1966, à Dallas, il échouait dans sa quête pour décrocher le titre mondial des welters face à l’Américain Curtis Cokes. A l’époque, il n’y avait qu’un champion du monde par catégorie.

On suppose que dans sa carrière, jalonnée par 89 combats pros dont 66 victoires, Jean Josselin, qui a toujours habité Besançon, a gagné un peu d’argent. De quoi lui permettre d’assurer ses derniers jours sans aucun problème. Cela n’est malheureusement pas le cas puisque nous avons appris que Jean Josselin était non seulement oublié, mais sans grands moyens financiers.

 

Alors, la ville de Besançon a décidé d’honorer  son champion en organisant une soirée avec quatre combats pros dont le championnat de France des poids lourds le 22 mars et l’espoir de récupérer une somme de dix mille euros qui serait remise à Jean Josselin. C’est une idée généreuse de la part du maire de Besançon et pour mémoire, on rappellera que Creil avait de son côté, laissé tomber Alain Marion qui connaissait lui aussi, de grosses difficultés.

A l’inverse, ces derniers jours, nous avons noté qu’un grand manager, Gaëtan Micallef, venait de fêter ses 90 ans et qu’il n’était pas seul puisque toute la grande famille de la boxe avait tenu à être présente. Gaëtan Micallef aura été durant ces trente dernières années, le meilleur professeur de boxe en France et il eut sous sa coupe, le Picard Cyril Thomas. Il avait succédé à José Jover, lui aussi un très grand Monsieur de la boxe.

Ce qui arrive à Jean Josselin n’est évidemment pas un fait isolé, que ce soit en boxe ou ailleurs. D’autant qu’aujourd’hui, la boxe ne fait plus vivre ses pratiquants fussent-ils professionnels. Mais cela doit inciter ceux qui gagnent un peu d’argent, de ne pas le dilapider et de penser que la gloire est éphémère. Car aujourd’hui, Jean Josselin  est oublié mais aussi sans le sou. Et franchement, c’est quand même triste.

 

Lionel Herbet

 

Crédit Photo : Coralie Sombret – Gazettesports

A lire aussi <>

SEBASTIEN LERAILLE : « Il y a des attitudes qui me déplaisent »




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.