ROLLER-HOCKEY : Les Greenfalcons grimacent à domicile

0
227
Au terme d’une rencontre de très haut niveau, les Greenfalcons se sont inclinés (4-5) face aux Rapaces de Reims. Les locaux, qui en voulaient notamment à l’arbitrage, sont apparus frustrés après le match.

Au chat et à la souris

Je ne vois pas le tir partir

Tout semblait plutôt bien démarrer pour les Messipontins qui se sont montrés les premiers dangereux avec un tir de Tellier dès les premiers instants. Malheureusement ce sont les visiteurs qui ouvrent le score suite à une petite faute de main du portier local, Théo Thibaron (0-1 2′). “Je ne vois pas le tir partir, je suis masqué, du coup il y a un écart et c’est ça qui passe”, nous a-t-il expliqué. Les Greenfalcons réagissent rapidement et recollent grâce à Tetu (1-1 4′). Les deux équipes multiplient alors les situations dangereuses et les Rémois, plus efficaces, reprennent les devants (1-2 7′).

Les Greenfalcons, toujours en réaction, reviennent une nouvelle fois grâce à Buriez, à l’affût sur un mauvais renvoi du gardien adverse (2-2 10′). Peu avant le quart d’heure de jeu, les Messipontins prennent même l’avantage en supériorité sur une frappe de Josse (3-2 15′). Ils manquent ensuite le break et le payent cher puisque deux minutes plus tard Reims revient, profitant également d’une supériorité (3-3 21′).

Au terme d’une première période spectaculaire les deux équipes se retrouvent dos à dos. Les Greenfalcons auraient toutefois pu espérer mieux s’ils s’étaient montrés plus efficaces. Et cela ne va pas s’arranger pour eux.

Les Greenfalcons payent leur inefficacité

on n’a pas su trouver la faille

Au retour des vestiaires les Greenfalcons commencent par ne pas profiter d’une supériorité, avant de se retrouver eux-mêmes à trois, puis à deux contre quatre pendant 1’10. Heureusement Théo Thibaron, comme la défense, ont parfaitement tenu le choc. La tension monte alors entre les deux équipes. Les esprits s’échauffent. Pour preuve, Caudron reçoit un mauvais coup volontaire dans l’abdomen. Les locaux multiplient ensuite les assauts sur le but rémois mais rien n’y fait. “Leur gardien était bon mais on n’a pas su trouver la faille. On tirait toujours dessus. Les tirs qu’on a fait sur les côtés on les a mis”, regrettait Théo Thibaron.

De son côté le jeune portier messipontin a lui aussi multiplié les arrêts mais s’est fait prendre et punir, comme toute l’équipe, sur un contre rémois (3-4 40′). La rencontre se tend alors de plus en plus, et chaque décision arbitrale est vivement commentée. Notamment lorsque Josse est persuadé d’avoir marqué en contournant le but mais que l’arbitre n’est pas du même avis. Les Greenfalcons se sont sentis lésés par l’arbitrage. “On a pas été aidés, les arbitres se sont réveillés un peu tard”, constatait le gardien messipontin sans pour autant insister sur ce point.

À 2’30 du terme les locaux font toutefois se lever les spectateurs en égalisant enfin. Il aura fallu un palet frappé fort devant le but par Choteau et dévié par un Rémois pour y parvenir (4-4 23′). Le public pousse alors les siens mais la joie va être de courte durée. À peine trente secondes plus tard les Rapaces assomment les Greenfalcons et prennent définitivement l’avantage (4-5 24′).

Malgré une grosse prestation pleine d’intensité les Greenfalcons ont donc failli dans les moments cruciaux, là où les Rapaces se sont montrés intraitables et réalistes. Il leur faudra alors se montrer plus efficaces s’ils veulent décrocher une victoire en terre rouennaise samedi prochain.

Esteban Nomine

Photo d’illustration – Crédit photo : Coralie Sombret – GazetteSports

Greenfalcons de Pont-de-Metz – Rapaces de Reims : 4-5 (3-3)

11ème journée de la poule A de N1
Samedi 9 février, 18h30, Pont-de-Metz

Greenfalcons : Joron (g.), Thibaron (g.) – Tetu, Tellier, Dantan, Billore, Lebret, Buriez (c.), Josse, Taule, Demaret, Choteau, Caudron, Hard

Coach : Antoine Demaret

Buteurs Greenfalcons : Tetu (4′), Buriez (10′), Josse (15′) et Choteau (48′)

À lire aussi >>

ROLLER-HOCKEY : Les Greenfalcons repartent à la pêche aux gros




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.