Paradoxalement, s’il entame sa deuxième saison parmi l’élite, l’Amiens SC semble poursuivre le dur (et cruel) apprentissage ! Sur un étincellant « tapis vert » et … sitôt un (vibrant) hommage rendu à Régis Richard, cheville ouvrière locale, les valeureux combattants de Christophe Pelissier sont ainsi tombés les armes à la main. Se résignant à les déposer devant une formation héraultaise qui sans apparaître flamboyante s’est révélée effroyablement efficace…

Après un premier acte passablement terne où les amiénois avaient pourtant affiché un bel enthousiasme…sans parvenir à concrétiser cette envie de bien faire, les débats se découvraient soudainement une autre dimension. Par l’intermédiaire de Mollet dont la frappe imprévisible, décochée du pied droit à l’angle de la surface laissait pantois Gurtner (0 – 1 ; 51e). Terrible coup de massue pour une troupe picarde qui relevait cependant la tête avec Konaté. Celui-ci soufflait la révolte et un vent de frayeur dans l’arrière-garde montpelliéraine (59e). Sur le corner Gnahoré apparaissait aussi menaçant…

Recroquevillés, les héraultais abandonnaient volontairement à nouveau la maîtrise du cuir et procédaient par contre. Virevoltant, Mollet s’appuyait sur Skhiri lequel s’y reprenait à deux fois pour tromper Gurtner (0 – 2 ; 70e)

Amiens a entretenu l’espoir d’une égalisation jusqu’au bout

Abasourdis mais nullement résignés, l’ASC repartait à l’assaut de la forteresse montpelliéraine. Par vague successive, il cherchait à trouver la faille. Une débauche d’énergie qui était finalement récompensée. Sur un centre de El Hajjam, Hilton stoppait le ballon de façon illicite. Konaté se chargeait alors de la sanction (1 – 2 ; 80eme)

A l’énergie du désespoir, les hommes de Christophe Pelissier tentaient bien de (re)faire surface mais en vain. Ils subissaient leur deuxième revers en autant de sorties sans avoir démérités. Tandis que Montpellier réussissait enfin à dompter des locaux mais dont la prestation incite cependant à l’optimisme.

Fabrice Biniek

AMIENS – Stade de la Licorne. Montpellier Hérault bat Amiens SC 2-1 (0-0)

Arbitre : M. Abed assisté de MM. Ocak et Jeanne. Bon éclairage.  Pelouse en excellent état. 10.442 spectateurs.

Buts : Pour Amiens : Konaté (80e sur pénalty) ; pour Montpellier : Mollet (51e), Skhiri (70e)

AMIENS : Gurtner ; Gouano (cap), Adenon, Dibassy, El Hajjam (puis Krafth 87e), Gnahore, Fofana (puis Bodmer 82e), Mendoza Valencia, Otero Tovar, Cornette (puis Kurzawa 71e), Konaté. Entraîneur : Christophe Pelissier

MONTPELLIER : Lecomte ; Aguilar, Congré, Hilton (cap), Teodisio Mendes, Oyongo Bitolo, Laisne, Skhiri (puis Le Tallec 82e), Mollet, Laborde, Delort (puis Camara 90e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.

Avertissements : A l’amiénois Fofana (32e) ; aux montpelliérains Aguilar (63e), Delort (65e)

FOOTBALL : « L’apport offensif devient indispensable » C. Pelissier



  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.