En cette année 2018, les manifestations célébrant le centenaire de la guerre 14-18 battent leur plein. Surtout dans notre département de la Somme qui a particulièrement souffert, notamment du côté d’Albert et de Péronne.

Un champion et un héros

Le sport n’est évidemment pas étranger à ce rappel historique et nous parviennent des informations que nous qualifierons simplement d’exceptionnelles. Tel par exemple le cas du nageur australien Cecil HEALY qui est né le 28 novembre 1881 et qui a été tué sur les champs de bataille, près de Péronne, le 29 août 1918 à quelques mois seulement de l’Armistice. Il est enterré du côté d’Assevillers.

Il aura donc fallu attendre quasiment un siècle pour que le nom de ce sportif exemplaire et exceptionnel, revienne à la surface et ce, grâce aux efforts d’un ancien champion olympique de natation : John DEVITT. Ce dernier a estimé que Cecil HEALY avait été outre un très grand champion mais également un des plus grands héros de son pays.

On sait depuis pas mal de temps que le peuple australien n’est pas du genre à oublier le passé et, par exemple, pour mémoire, une petite ville comme Villers-Bretonneux, est plus connue en Australie que dans la région parisienne.

Cecil Healy a été champion olympique aux Jeux de Stockholm en 1912 mais il a aussi contribué à faire connaître le surf en Australie. En France, Cecil HEALY a aussi « enseigné » une spécialité qui, à l’époque, était complètement inconnue : le crawl.

C’est ce que nous avons appris en jetant un œil sur le Miroir des Sports daté de  juillet… 1921. La première page était consacrée au championnat du monde de boxe poids lourd entre l’Américain Jack Dempsey et le Français Georges Carpentier.

Le crawl est connu en France grâce à Cecil Healy  

Dans cet hebdomadaire sportif, il y avait également deux pages de natation avec un sujet bien précis : le crawl. C’est dans cet article qu’on apprend que Cecil Healy est celui qui a fait connaître le crawl en France et ce dès 1907.

On mesure dès lors que le crawl est bien la spécialité la plus rapide, la plus rationnelle et la plus facile à apprendre. L’auteur de l’article termine même son article ainsi : « Le temps viendra où le crawl sera enseigné comme on apprend aujourd’hui l’arithmétique et comme on apprendra demain la pratique des sports athlétiques ». Cecil Healy a donc été un précurseur. Retour en arrière pour ce champion :

A Stockholm, Cecil HEALY s’adjuge la médaille d’or dans le relais 4x100m. Au cours de cette compétition, l’Australien devait bénéficier du forfait de l’équipe américaine qui avait dû se présenter en retard. Une équipe américaine dans laquelle figurait celui qui, à l’époque, était un immense champion, supérieur en tout cas à Healy : Duke Kahanamaku.

Contrairement aux autres nageurs australiens et étrangers, Cecil HEALY ne s’est pas du tout réjoui de la disqualification des Américains. Il démontrait alors qu’il avait des qualités humaines insoupçonnées et un fair-play étonnant.

Alors qu’il était au front sur les champs de bataille dans la Somme, Cecil HEALY a été tué alors qu’à la tête de sa troupe, il essayait de neutraliser des mitrailleurs allemands.

Une cérémonie à sa mémoire

Les efforts de John DEVITT, qui fut champion olympique en 1956 et 1960 (4x200m nage libre et 100m individuel), n’auront pas été vains. C’est ainsi que les 1er et 2 septembre, à l’initiative du maire d’Assevillers M. Michel GUILBERT, une cérémonie aura lieu à la mémoire de Cecil HEALY. Cette cérémonie entre dans le cadre de la Commémoration du Centenaire de la guerre 14-18.

Un triathlon sera organisé entre Assevillers et Péronne : une course à pieds, une course de VTT et une épreuve de natation. Cette cérémonie sera organisée par la CCHS, les villes d’Assevillers et Péronne mais aussi avec le concours du CDOS et du mouvement olympique.

Marcel GLAVIEUX, le président et son comité ont décidé de s’associer à cette superbe initiative. Car le monde du sport a aussi beaucoup souffert durant ces quatre années.

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire