HOCKEY-SUR-GLACE : « Un scénario de film » crucifie les Gothiques !

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pourtant en tête de deux buts alors qu’il restait moins de sept minutes à jouer, les Gothiques ont craqué et se sont inclinés face à Lyon (3-4). Un week-end noir sur le plan comptable.

Dixième but pour Matima

Alors que l’on approchait de la prolongation, les Amiénois se sont faits surprendre. Sur un ultime palet dans les airs de Demiters, Buysse, surpris par le rebond, s’inclinait et voyait Lyon repartir avec la victoire.  » Tu vois quand, un but où le gars flippe le palet depuis la ligne rouge, et ça rentre, avec 0.8 secondes à jouer ? C’est un scénario de film !, se désolait Mario Richer. C’est cruel ! On a bataillé fort jusqu’à cinq minutes de la fin, puis on encaisse un but venu d’ailleurs, un peu comme le dernier. Je ne sais pas quoi dire ! »

Pourtant, les Gothiques avaient les armes pour s’éviter une telle désillusion. Matima était au rebond après un gros travail de Romand et inscrivait son dixième but de la saison (1-0, 27’53). Et la soirée de réussite lyonnaise s’annonçait ensuite. Abramov, derrière le but, tentait sa chance et surprenait Buysse (1-1, 33’10). Malgré tout, les Samariens continuaient à aller de l’avant, lorsque Halley (36′) perdait un duel et provoquait une pénalité durant laquelle Kuralt alertait Stojanovic sans redonner l’avantage (38′).

Avance perdue

L’avance était toutefois rétablie rapidement en dernière période. Prissaint se battait pour maintenir le palet en zone offensive, Romand le récupérait, transmettait à Halley qui battait le portier Slovène (2-1, 41’17). Les minutes suivantes voyaient une domination amiénoise, logiquement conclue par Trabucco servi magistralement par Kuralt (3-1, 46’45). Tout s’annonçait bien pour Amiens, qui profitait d’une double supériorité numérique. Pourtant, cette double supériorité restait stérile, et les Lyonnais se réveillaient alors.

Favarin tergiversait, ratait sa relance, Gerling récupérait et trompait Buysse (3-2, 53’37). Ankerst égalisait ensuite après un cafouillage (3-3, 57’40), avant la fin que l’on connaît. « C’est compliqué de retenir quelque chose de positif d’un match où l’on mène 3-1 et qu’on finit par perdre 4-3 avant la prolongation, analysait Jérémie Romand. Ça fait mal ! On se prend deux buts sur des erreurs bêtes de pertes de palet. » Comme bien souvent au haut niveau, ces erreurs se sont payées cash, les Gothiques l’ont appris à leur dépens.

Adrien ROCHER

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

AMIENS – LYON : 3-4 (0-0, 1-1, 2-3)

Le Coliséum, Amiens

Arbitre : MM. Fabre et Rauline

BUTS : 1-0, Matima (SN, assisté de Marcos et Romand), à 27’53 ; 1-1, Abramov (SN, assisté de Mickevics), à 33’10 ; 2-1, Halley (assisté de Romand et Prissaint), à 41’17 ; 3-1, Trabucco (assisté de Kuralt et Guillemain), à 46’45 ; 3-2, Gerling (assisté de Correia), 53’37 ; 3-3, Ankerst (assisté de Correia et Gerling), à 57’40 ; 3-4, Demiters (assisté de Chernook et Takac), à 59’59.

AMIENS : Buysse et Savoye (gardiens) ; Bault, Narbonne (C), Karmenimi, Favarin, Prissaint, Smach, Guillemain ; Marcos, Matima, Giroux, Romand, Trabucco, Suire, Laakkonen, Da Costa, West, Halley, Coulaud, Kuralt. Entraîneur : Mario Richer.

LYON : Stojanovic et David-Thivent (gardiens) ; Custosse, Breton, Favre-Félix, Demiters, Roussel, Tomko, Levesque, Chernook ; Delemps, Kazarine, Berthon, Gerling, Ankerst, Michel, Takac, Lamirault, Correia, Abramov, Mickevics. Entraîneur : Mitja Sivic.

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques ratent le coche

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.