FOOTBALL : L’Amiens SC s’en contentera

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après Bordeaux et Troyes, l’Amiens SC n’est pas parvenu à faire vaciller un troisième adversaire en l’espace de huit jours. Dans la lignée de leurs dernières sorties, les Amiénois ont pourtant ouvert le score mais l’expulsion de Gouano – en début de seconde période – a considérablement freiné les ardeurs samariennes (1-1). Toutefois, ce match nul en Bretagne vient clore une semaine de compétition très positive du côté amiénois.

Grande première pour El Hajjam

On leur prédisait le pire, ils auront finalement quasiment fait le plein. Avec deux victoires et un nul, les Amiénois ont bien négocié leur première semaine de compétition à trois matches, cette saison. Surprenants contre Bordeaux et concernés à Troyes, les joueurs de Christophe Pelissier ont su maintenir le même degré d’exigence contre Guingamp. Bien que cette troisième rencontre de la semaine n’ait pas atteint des sommets footballistiquement parlant, elle a permis à Amiens d’assurer l’essentiel : entretenir une dynamique positive. Néanmoins, l’expulsion de Gouano – la deuxième consécutive en championnat pour le défenseur de l’ASC – est le véritable point noir d’une soirée durant laquelle Amiens est passé par toutes les émotions.

Globalement terne, la première période se disputait sur un incessant faux-rythme. Plus incisifs, les Picards portaient une première fois le danger sur les buts de Jonhsson par l’intermédiaire d’un coup franc lointain difficilement repoussé par la défense bretonne (19e). Dans la foulée, Manzala distillait un centre tendu repoussé par Tabanou sur la cheville de Gakpé et finalement dégagé par Kerbrat sur sa ligne (21e). Au bord de la rupture, les Guingampais finissaient par concéder, fort logiquement, l’ouverture du score. Profitant d’une récupération haute, plein axe, Kakuta s’infiltrait facilement et servait sur un plateau El Hajjam. En première intention, le latéral droit samarien armait une frappe croisée trouvant l’intérieur du poteau gauche de Johnsson, inscrivant là son premier but en Ligue 1 (0-1, 22e).

Un rouge qui change tout

Ses velléités offensives récompensées, Amiens se laissait progressivement endormir par les longues phases de possession des hommes d’Antoine Kombouaré. Et si la première frappe cadrée de Guingamp n’intervenait qu’à la demi-heure de jeu, elle matérialisait aussi le début d’un temps fort pour les locaux. Sur un corner de Benezet, Briand profitait de l’apathie générale pour toucher le ballon du genou et ainsi solliciter Gurtner (33e). Très peu inquiété, le portier amiénois s’inclinait peu avant le retour aux vestiaires. A la réception d’un centre de Tabanou, Diallo – esseulé au second poteau – reprenait d’une tête plongeante finissant sa course dans le petit filet opposé (1-1, 44e). Brouillon, Guingamp pouvait s’estimer heureux d’avoir égalisé au meilleur des moments.

Pour autant, Amiens continuait d’afficher un visage conquérant dès le retour des vestiaires. Profitant d’un manque d’engagement de Benezet, El Hajjam récupérait le cuir et distillait un centre reprit du gauche par Traoré. Alors qu’il pensait ouvrir son compteur personnel avec Amiens, l’attaquant, prêté par Monaco, voyait Kerbrat à nouveau repousser sur sa ligne (49e). La stupéfaction atteignait son paroxysme lorsque Avelar ne parvenait pas à reprendre le ballon, seul au second poteau, face au but vide (50e). D’autant qu’Amiens allait longtemps ruminer ses deux occasions nettes non concrétisées. Déjà expulsé contre Toulouse, Gouano – averti en première mi-temps – était sanctionné par l’arbitre de la rencontre pour un pied haut à l’encontre de Diallo.

Amiens résiste 

Si aucun des deux joueurs ne reprenait la rencontre – le milieu de terrain breton étant évacué sur une civière – les visiteurs devaient donc finir le match à dix contre onze. S’ensuivait alors une demi-heure à sens unique durant laquelle Guingamp faisait le siège de la moitié de terrain amiénoise. Effectivement, à l’exception d’une frappe au-dessus de la barre transversale de Manzala – à la suite d’une mauvaise lecture de Kerbrat – Amiens ne se procurait plus la moindre occasion (64e). Néanmoins, Guingamp n’arrivait guère à hausser le ton et ne profitait pas de cette supériorité numérique pour inscrire un second but. En manque de créativité, les Bretons s’en remettaient à des initiatives individuelles. Sur l’une d’entre elles, Martins Pereira expédiait son tir sur le poteau gauche de Gurtner (78e).

Au terme des cinq minutes de temps additionnel, durant lequel Briand voyait sa tête échouer à quelques centimètres du poteau gauche de Gurtner, Amiens décrochait finalement un précieux point. Acquis au courage, ce premier match nul de la saison confirme les progrès réalisés par les joueurs de Christophe Pelissier. Pour autant, Amiens reste bloqué à la seizième place et ne compte toujours qu’un point d’avance sur la zone rouge. Frustrant.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

EA Guingamp – Amiens SC : 1-1 (1-1)

Stade de Roudourou, Guingamp

Affluence : 13 809 spectateurs

Arbitre : M. Hamel

Buts : Diallo (44e) pour l’EA Guingamp ; El Hajjam (22e) pour l’Amiens SC.

Avertissements : Blas (78e) pour l’EA Guingamp ; Adenon (5e), Gouano (16e, 58e), Gakpé (31e), Konaté (85e) pour l’Amiens SC.

Expulsion : Gouano (58e).

EA Guingamp : Johnsson – Martins Pereira, Eboa Eboa, Kerbrat, Tabanou – Blas (Deaux, 82e), Didot, Diallo (Thuram, 61e) – Benezet (Coco, 77e), Briand (c.), Camara.

Remplaçants : Caillard (g.), Rebocho, Deaux, Giresse, Thuram, Privat, Coco.

Entraîneur : Antoine Kombouaré

Amiens SC : Gurtner – El Hajjam, Gouano, Adenon, Avelar – Zungu, Monconduit (g.) – Gakpé (Dibassy, 61e), Kakuta, Manzala (Ngosso, 77e), Traoré (Konaté, 65e).

Remplaçants : Bouet (g.), Dibassy, Ielsch, Ngosso, Bourgaud, Cornette, Konaté.

Entraîneur : Christophe Pelissier

A lire aussi >>

FOOTBALL : Confirmation attendue pour l’Amiens SC

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.