FOOTBALL : Confirmation attendue pour l’Amiens SC

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après Bordeaux (1-0), samedi dernier au stade Océane du Havre, et Troyes (1-2), mercredi en coupe de la Ligue, l’Amiens SC tentera de décrocher un troisième succès de rang face à Guingamp, ce samedi. Si tel était le cas, Amiens bouclerait une semaine proche de la perfection.

Une dynamique à entretenir

L’avenir nous dira si le mois d’octobre aura été déterminant dans la saison de l’Amiens SC. Quoi qu’il en soit, celui-ci pourrait se clore bien mieux qu’il n’avait débuté. Oublié – pour le moment –  les incidents d’Amiens-Lille, les joueurs de Christophe Pelissier ont retrouvé les terrains avec une efficacité certaine. Auteurs d’un match convaincant contre Bordeaux, les Amiénois ont ainsi renoué avec la victoire après un mois et demi d’abstinence. « Avant Bordeaux, on avait dit que lorsque l’on attaque une semaine à trois matches cela peut être la semaine de tous les dangers, rappelle le technicien picard. Maintenant, à l’aube du troisième match, cela pourrait être la semaine de tous les bonheurs. »

Un bonheur singulier puisque l’Amiens SC n’a jamais aligné trois victoires consécutives, cette saison. Malgré un réel remaniement, le promu est effectivement rentré victorieux de son déplacement à Troyes pour le compte de la coupe de la Ligue. Et si cette qualification va grossir un calendrier déjà chargé, elle va surtout entretenir une forme de confiance au sein du groupe. « On sait très bien que l’on récupère mieux et que l’on s’entraîne mieux lorsque l’on gagne. Cependant, on sait aussi la difficulté qui nous attend à Guingamp, avertit Pelissier. Si on excepte la Coupe, ils n’ont perdu qu’un seul match à domicile. C’est un autre très gros défi qui nous attend. »

Le match de trop ?

D’autant qu’Amiens va enchaîner un troisième match en l’espace de huit jours, le tout loin du stade de la Licorne. « A partir de Guingamp et jusqu’au 20 décembre, on devrait avoir douze matches à disputer. Cela va nous faire beaucoup de semaines à trois matches, constate l’entraîneur de l’ASC. Tout le monde aura donc son lot à apporter au collectif pour essayer d’être le plus performant possible. » Si jusqu’ici Amiens a plutôt bien appréhendé cette succession de matches à l’extérieur ou sur terrain neutre, cette fatigue pourrait bien se faire ressentir à un moment donné. « Même si le club fait des efforts, puisque l’on se déplace en avion, nous n’avons eu que deux jours de récupération (ndlr : après Troyes), soit un de moins que Guingamp qui, en plus, n’a pas eu à se déplacer. »

Confronté à cette problématique, Christophe Pelissier refuse néanmoins d’imaginer un quelconque contrecoup de ses joueurs : « C’est compliqué sur le plan physique mais aussi sur le plan psychologique puisqu’il faut rapidement remettre le curseur de la concentration à un certain niveauPour autant, cela ne sert à rien de faire peser cette crainte sur les joueurs. C’est une question qu’il ne faut pas poser. Nous avons fait deux bons matches, il y en a un troisième à faire et ceux qui joueront ce match devront se montrer performants. Il ne faut pas commencer à se chercher d’excuse. » Reste à savoir si cet affrontement ne sera pas le match de trop, au terme d’une semaine chargée et particulièrement exigeante.

Un adversaire revanchard

Eliminé de la coupe de la Ligue par Montpellier (0-2), Guingamp, qui doit bien une revanche à son public, voudra inverser une tendance assez négative en octobre. Avec une seule victoire sur ses six derniers matches, l’équipe d’Antoine Kombouaré est plus que jamais à la recherche de son second souffle. Peu à l’aise à l’extérieur, les Bretons voudront donc se rassurer au Roudourou avant d’aller défier Monaco à Louis II. « Il (ndlr : Antoine Kombouaré) va se servir du match de mardi comme levier. Quand on perd à la maison, on veut tout de suite rebondir, assure Pelissier. Tout le monde a compris dans ce championnat que l’on est souvent récompensé quand on met le curseur à une haute intensité dans les duels et la récupération du ballon. »

A la hauteur dans ce domaine contre Bordeaux, Amiens devra proposer une copie similaire pour résister face à une équipe taillée pour la Ligue 1. « Guingamp défend très bien et qui peut se projeter avec des joueurs au profil explosif. Ils ont de l’impact mais aussi de la qualité technique à la sortie du ballon au milieu de terrain, détaille l’homologue d’Antoine Kombouaré. Cela fait longtemps que Guingamp n’est plus un petit. Ils sont en Ligue 1 depuis un moment et ils font régulièrement mordre la poussière aux adversaires chez eux. On va être mis sous pression par l’équipe et le public mais c’est une chance de pouvoir disputer ce genre de match. »

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

EA Guingamp – Amiens SC

11ème journée de Ligue 1

Samedi 28 octobre, 20 heures

Stade de Roudourou, Guingamp

EA Guingamp : Johnsson – Eboa Eboa, Diallo, Kerbrat, Tabanou – Benezet, Didot, Deaux, Blas – Thuram, Briand (c.).

Remplaçants : Caillard (g.), Rebocho, Martins Perreira, Giresse, Camara, Privat, Coco.

Absents : Ikoko, Petric, Phiri, Salibur, Sorbon (blessés).

Entraîneur : Antoine Kombouaré

Amiens SC : Gurtner – El Hajjam, Gouano, Adenon, Avelar – Ngosso, Monconduit (g.) – Gakpé, Kakuta, Manzala, Traoré.

Remplaçants : Bouet (g.), Dibassy, Ielsch, Zungu, Bourgaud, Gope-Fenepej, Konaté.

Absents : Bodmer, Cissokho, Charrier, Fofana (blessés) ; Adiceam (g.), Banaziak (g.), Baradji, Cornette, Dompé, Koïta, Labeau, Nathan, Talal (choix de l’entraîneur).

Entraîneur : Christophe Pelissier

A lire aussi >>

FOOTBALL – Khaled Adenon : « Depuis trois matches, tout le monde va dans le même sens »

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.