FOOTBALL : L’Amiens SC s’offre une bouffée d’oxygène

GazetteSports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Victorieux de Bordeaux (1-0), au Havre, l’Amiens SC a renoué avec le succès et mis fin à une série de trois défaites consécutives. Surtout, les Amiénois ont refait parler d’eux positivement après trois semaines de polémique ayant suivi les incidents de la rencontre Amiens-Lille, le 30 septembre dernier.

Contre vents et marrées

Le contexte avait tout du défi impossible à relever. Privé de son stade de la Licorne, non homologué par la Commission des Compétitions de la Ligue de Football Professionnel (LFP), le club picard était contraint de recevoir Bordeaux au stade Océane du Havre. Candidat au podium, la formation entraînée par Jocelyn Gourvennec n’avait concédé qu’une seule défaite depuis le début de la saison… sur le terrain du Paris Saint-Germain (6-1). Autant dire que peu d’observateurs donnaient la moindre chance à Amiens avant cette rencontre attendue comme déséquilibrée.

Pourtant, ce sont bien les Amiénois qui sont ressortis vainqueurs de ce duel entre Picards et Girondins délocalisé en Normandie. Auteurs d’une excellente entame de match, les joueurs de Christophe Pelissier ont rapidement installé le doute dans l’esprit de leurs adversaires. « C’est une victoire de toute l’équipe. Cela faisait un moment que l’on n’avait pas gagné, il a fallu aller la chercher, assure Bakaye Dibassy, titularisé en défense centrale en l’absence de Prince Gouano, suspendu. Tout le monde était motivé, on avait fait un bon match à Toulouse mais il avait manqué la finition. »

Une réaction d’orgueil

Et même si la libération est venue de Guy Ngosso, un milieu de terrain, le secteur offensif amiénois s’est montré bien plus dynamique et inspiré que ces dernières semaines. « Le coach nous avait fait une causerie assez dure, il nous a bougés en nous disant que tout le monde voyait Bordeaux gagnant. Cela nous a motivés et nous avons tout donné, révèle Harrison Manzala. On a lu beaucoup de choses qui disaient que l’on était motivés offensivement, on voulait faire mal. Nous avons eu des occasions et nous voulions montrer que nous pouvions faire malCe fut le cas et nous aurions même pu marquer un deuxième but. Beaucoup nous voyaient battus et cela nous a motivés. »

A contrario, Bordeaux s’est montré assez timoré et maladroit, à l’image de De Préville qui a raté l’ouverture du score quelques minutes avant l’unique but de la rencontre. Privés de Malcom, son meilleur buteur, laissé sur le banc en raison d’une douleur au quadriceps, les Girondins n’ont jamais su imposer leur rythme. Pour autant, cette absence ne doit pas minimiser la performance du promu picard. « A chaque fois que l’on gagne, ce serait parce que l’adversaire n’est pas bon, pointe avec ironie Christophe Pelissier. Notre plan de jeu était de les mettre en difficulté, nous y sommes arrivés. J’ai donc la faiblesse de croire que nous avons gagné parce que nous avons été performants. »

Après un premier coup d’éclat contre Nice, Amiens a donc récidivé en s’offrant une deuxième victoire de prestige contre Bordeaux. Capable de hisser son niveau de jeu, l’équipe de Thomas Monconduit va désormais devoir faire preuve de régularité et ainsi confirmer les belles promesses normandes contre Guingamp, samedi.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL – Guy Ngosso : « Nous avons su élever notre niveau de jeu »

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.