FOOTBALL : Ritchie Makuma «Je suis un pur Amiénois»

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ritchie Makuma «Je suis un pur Amiénois»

«L’Amiens SC est mon club de cœur» n’hésite pas à proclamer le Capitaine de l’Amiens AC et défenseur central Ritchie Makuma qui était, lundi soir, l’invité de l’émission La Tribune sur France Bleu Picardie, animée par Mathieu Dubrulle.

Originaire de la RD Congo, Ritchie Makuma est Amiénois depuis sa plus tendre enfance.Il a commencé à frapper dans un ballon dans un club de quartier Victorine Autier dont l’éducateur était Justin N’Goma, aujourd’hui à l’ASC.

Rapidement, Ritchie s’affirmait si bien qu’il était rapidement repéré par des éducateurs de l’ASC.

«Il s’avère que j’étais plus grand que mes équipiers. Après avoir joué avec les petits, j’ai intégré le centre de formation de l’ASC à 15 ans et j’ai eu pour éducateurs Claude Caux et Paul Imiéla. Ensuite, à 18 ans, Alex Dupont qui était l’entraineur de l’équipe en L2 m’a titularisé dans un match à Gueugnon car Arnaud Lebrun s’était blessé. La semaine suivante, j’ai joué à la Licorne contre le Havre et c’était impressionnant surtout au niveau du public».

C’est le début d’une carrière hélas relativement courte à Amiens s’entend car elle va se poursuivre à Angers et Vannes, deux clubs dans lesquels Ritchie va connaitre les joies d’une accession. Ensuite, Ritchie revient en Picardie trois ans à Beauvais avant de signer à l’Amiens AC où, actuellement, il a pour partenaires d’anciens joueurs de l’ASC tels Zobiri, Meliani, Kharbouchi etc.

Ritchie a évidemment été interrogé à la fois sur son club mais aussi l’ASC : «Nous avons des regrets car nous n’avons pas toujours fait ce qu’il fallait. Nous sommes les premiers à le regretter mais pour autant, je pense que nous sommes à notre place.

Quant à l’ASC, c’est mon club de cœur. Je souhaite sincèrement que l’équipe  accède à la L2. La Ville d’Amiens et les supporters le méritent.» Quant à son avenir, Ritchie le voit évidemment à Amiens mais pas forcément dans le football. «J’ai envie de me consacrer à ma famille» a conclu ce colosse au cœur tendre.

Lionel HERBET