HIPPISME : Version son et lumière

saint-jean pauline prod'homme version son et lumière, hippodrome
Ⓒ Crédit photo : Pauline prod’homme – GazetteSports

Samedi soir à l’hippodrome : Version son et lumière

Si le rendez-vous du 23 avril – « une soirée à la saveur américaine » précise Carole Savreux, Directrice de l’hippodrome – semble (déjà) figurer sur de nombreuses lèvres, la première réunion « nocturne » de la saison ne manquera pas d’attrait !

Compétitions hippiques, poussées d’adrénaline et concert privé seront au menu de cette soirée orchestrée à partir de 19 heures. Sept épreuves sont au programme d’une initiative où le … septième art apparaîtra en haut de l’affiche.

« Nous souhaitions rendre hommage à de grands acteurs, les associant ainsi à cette soirée. Cette démarche s’inscrit dans une volonté de privilégier un thème à nos manifestations » précise encore Carole Savreux. Savante alchimie où Yohann Beaufils, Jérémy Pauriche, Robin Gautreau et Jérémy Deconynck ne résisteront à l’envie d’y ajouter une note de fantaisie. Ainsi, le quatuor prendra un malin plaisir à feuilleter un large répertoire musical depuis une scène éphémère installée au cœur même du restaurant panoramique.

Déclinaison version « sons et lumière » au cours d’une soirée où les trotteurs assureront néanmoins le tempo. « L’essence même de nos manifestations » admet Philippe Levasseur dont cette déclinaison tout public n’est cependant pas pour lui déplaire.

Au même titre d’ailleurs que l’enthousiasme affiché dernièrement à l’occasion d’un challenge Yves Saint-Martin. Trophée réservé aux apprentis et jeunes jockeys de galop que l’association qu’il préside s’attache à promouvoir.

3467ac9b-e206-46fe-a758-1b04344d414e
Sophie Chuette a été chaleureusement applaudie par ses amis après la première victoire de sa jeune carrière. Crédit photo : Ch’ti Photos Hippique

Déclinée en dernier lieu, cette initiative offrait l’opportunité à Sophie Chuette – en selle sur Beaubahhare – d’ouvrir son palmarès. Une sensation très particulière soulignera d’ailleurs l’intéressée, ravie de triompher à deux pas de chez elle. Et dont les proches et ami(e)s réunis au Petit Saint Jean veillaient à lui dresser une haie d’honneur lors de son retour victorieux aux balances.

« J’ai pratiqué le concours de sauts d’obstacles juste à côté d’ici. La vie réserve parfois d’agréables surprises » soulignait la demoiselle. Au cours d’une réunion où la gente féminine apparaissait très efficace… puisque Pauline Prod’homme avait (brillamment) ouvert le bal en se jouant – elle aussi – de l’adversité !

L’hippodrome d’Amiens propose deux réunions « nocturnes » samedi 9 puis 23 avril.

Début des opérations à 19 h 15.

Fabrice BINIEK