FOOTBALL : « Remettre les choses en place » pour C. Pélisssier

E. Bourgaud, pour une revanche sur le terrain de Moulonguet et remettre les choses en place
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Christophe Pélissier table sur une réaction de son équipe

« Remettre les choses en place »

A  déclaré l’entraineur de l’Amiens SC avant le match de ce samedi contre Béziers (15 heures au stade Moulonguet).

L’entraineur amiénois n’était pas né lorsque l’équipe de Béziers est venue, pour la dernière fois, disputer un match de championnat au stade Moulonguet. C’était en mai 1951 et à l’époque, l’ASC s’appelait l’ AAC et avait encore pour un petit moment, le statut professionnel.

Tout a changé depuis sauf ce bon vieux stade Moulonguet qui a gardé, à défaut son environnement,  le même terrain.

Les équipiers de Khaled Adenon qui ont raté leurs retrouvailles avec Moulonguet la semaine dernière, n’ont qu’un objectif : renverser la vapeur et s’imposer. Au-delà de la production et de la qualité du jeu, le principal est la victoire. « Il faut gagner et s’éloigner de la zone dangereuse » a souligné le gardien Régis Gurtner tandis que Jonathan Tinhan a d’abord « tenu à présenter les excuses de l’équipe après la défaite contre Orléans ».

Après l’entrainement  de ce vendredi après-midi, Christophe Pélissier s’est présenté devant les médias. Il a annoncé les forfaits pour cause de suspension de Julien Ielsch et Yassine Haddou mais aussi celui deThomas Monconduit, malade. A l’inverse, sont incorporés dans le groupe deux éléments qui ont été excellents samedi dernier à Ailly sur Somme : Matthieu Fontaine et William Sea.

L’entraineur amiénois estime que la défaite de samedi contre Orléans est d’abord collective. Il table donc sur un réveil collectif contre Béziers.

« D’abord, Orléans, c’est derrière nous. Il faut maintenant regarder devant. Tout le monde le sait, tout le monde l’a vu : nous n’avons pas été performants contre Orléans. Il faut vivre dans l’instant présent, présenter un gros collectif, prendre du plaisir et enfin être performant. C’est ensemble que nous parviendrons à avancer.

« Les joueurs savent qu’ils ont failli à leur tâche. Cette défaite doit être assumée collectivement, joueurs mais aussi le staff. Maintenant, remettons les choses en place et surtout qu’en quittant le terrain, les joueurs n’aient aucun regret après avoir tout donné ».

Ce samedi l’équipe réserve dl’ASC se déplace à Lille pour le compte du championnat de France CFA 2.

Le coup d’envoi d’Amiens –Béziers sera donné par Max Lemaire qui, à 92 ans, est le plus ancien licencié du club puisqu’il a disputé, au stade Moulonguet du reste, ses premiers matches au cœur des années 30.

A noter que l’Amiens AC se déplace à Roye tandis qu’Ailly-Sur-Somme reçoit Marck. Coup d’envoi 18 heures.

Ce samedi au stade Moulonguet (15 heures) Amiens Sc- Béziers

Lionel HERBET