FOOTBALL : Moulonguet va revivre avec le match Amiens SC- Orléans

stade moulonguet, roland sauval
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Moulonguet va revivre avec le match Amiens SC- Orléans

Près de 17 ans plus tard, le bon vieux stade Moulonguet qui a bercé notre jeunesse et adolescence, requinqué et quasiment remis à neuf pour la circonstance, va revivre.

La dernière fois, c’était lors d’un match Amiens-Valence en Division 2. Match remporté par les joueurs de René Marsiglia. Ce samedi, ce sont ceux de Christophe Pélissier qui devront aussi l’emporter. Non pas pour se maintenir comme l’avaient fait leurs prédécesseurs mais pour  croire toujours en leur étoile.

Cette semaine,  ce fut un peu particulier. En ce sens que les joueurs, dirigeants étaient bien à la Licorne mais que déjà leurs pensées étaient dirigées vers Moulonguet. Dès 13 heures, la rue Louis Thuillier va connaitre les mêmes embouteillages que jadis et l’affluence des grands jours.

Mais revenons à l’aspect sportif. Les Amiénois espèrent confirmer leur excellente sortie de Châteauroux avec un effectif qui a retrouvé aujourd’hui toutes ses couleurs avec le retour de joueurs  absents dans le Berry. En effet, nous enregistrons le retour de Monconduit, Gope-Fenepej tandis que Buengo, Mauquit et Haddou seront absents. D’autre part, certains non retenus iront à Ailly sur Somme avec la réserve (Fontaine, Eickmayer, Cauchy et Sea).

Christophe Pélissier est venu en salle de presse afin de camper le décor. « Ce sera un match difficile, a souligné l’entraineur. Notre objectif est de l’emporter et de nous rapprocher du podium. Orléans est au même point et c’est pour cela qu’en cas de victoire, nous aurons l’occasion de nous propulser  vers le haut ».

« Voilà qui est clair mais comment faire pour battre une équipe d’Orléans qui s’est remise à niveau en ayant  gagné  à Béziers.  Il ne faudra surtout pas se cacher devant une telle équipe. Il nous faudra afficher des qualités défensives et l’équipe qui aura le meilleur équilibre s’imposera . Cet équilibre passe par un esprit conquérant mais aussi une réelle intelligence. Orléans peut très bien faire comme Châteauroux la semaine dernière, à savoir laisser le monopole du ballon à l’ASC. Il ne sert en effet à rien de se jeter dans la gueule du loup car Orléans possède de sérieux atouts offensifs ».

« Quant à l’état du terrain, il sera en bon état comme l’indique Julien Ielsch. Pour sa part, l’attaquant Georges Gope-Fenepej  se déclare « bien revenu après une blessure qui lui a fait manquer deux matches. Il faudra en tout cas gagner et être costaud mentalement « .

Enfin, insistons sur la présence des anciens de l’ASC emmenés par leur président Eric Bala. Et c’est tout naturellement Paul Imiéla, joueur légendaire du club, joueur du Siècle élu par les lecteurs du Courrier Picard qui donnera le coup d’envoi.

Ce samedi à 15 heures au stade Moulonguet
Amiens SC – Orléans.
D’autre part, la réserve de l’ASC  ira jouer pour le compte du CFA 2 à Ailly sur Somme tandis que pour le championnat CFA, au stade Jean Bouin, l’AC Amiens recevra la réserve de Troyes.
Ces deux matches auront lieu ce samedi à 18 heures.

Lionel Herbet