HANDBALL : Une victoire mitigée pour l’APH

Ⓒ Gazette Sports

HANDBALL : Une victoire mitigée pour l’APH

Dimanche après-midi, l’Amiens Picardie Hand « recevait » les vendéens de Pouzauges au centre omnisport d’Abbeville, plein de spectateurs. Victorieux – 32 buts à 27 – les amiénois ne peuvent qu’être à «moitié satisfait».

On espérait un peu mieux pour le retour de Marcel Tchinda, blessé et sans jouer depuis le mois d’octobre. Après une première occasion du camerounais, Skander Bouchkara ouvre le score – à 1’28 – sur jet de 7 mètres. Il en marquera quatre (100 % de réussite). Les amiénois se montrent très efficaces en première période sur contre-attaque, comptant sur le « sprinteur » Marc Biegnon lancé par des passes lointaines du gardien Grégory Thévenot.

Vers la fin du premier quart d’heure Amiens mène 8 à 4, Pouzauges manque de réussite en attaque. En défense, ils jouent étalés, à deux défenseurs sur le pivot de l’APH Ryadh Souid. Seul à son poste – Julien Richard étant sur le banc – il jouera les trois quart du match avec un de ses pieds boiteux : « Je n’avais pas envie de lâcher le groupe, je n’ai pas pu faire la défense parce que c’était trop dur sur mes appuies. Malgrès tout j’ai essayé de gérer ça et d’être présent et propre en attaque » dit Ryadh.

Adama Ouedrago en très grande forme, se montrera très efficace en attaque, mais aussi en défense – avec de nombreuses interceptions – rendant le match difficile à son arrière adverse. L’écart se creuse progressivement atteignant 20 – 10 à la pause pour Amiens.

POUZAUGES Y CROIT

La seconde période voit la tendance complètement s’inverser, aussi souvent en contre-attaque Pouzauges (cette fois-ci) inscrit plus de buts qu’Amiens : 12 contre 17. Pouzauges « refait le match », avec entre autre, 4 réalisations de leur demi-centre Antoine Girard, laissé trop souvent seul en attaque. C’est avec le physique, en jouant au contact qu’Amiens parvient à bloquer les offensives adverses. Les amiénois sont ralentis. A 10 minutes de la fin ils ne comptent plus que 2 points d’avances (26 – 24).

Ryadh Souid meilleur buteur picard – 7 buts inscrits – pourtant « handicapé » reste à la hauteur. Les amiénois temporisent, pour gagner du temps, pour mieux jouer les dernières offensives. L’APH remporte finalement le match 32 buts à 27. « On s’est fait peur mais il ne faut pas rêver, on ne va pas passer d’une prestation de la semaine dernière où c’était moyen, à une prestation où on est d’un coup la meilleur équipe de la poule. […] On est capable de faire de belles choses, maintenant on doit trouver le rythme pour les faire correctement dans la durée du match. » Relativise l’entraîneur Tarik Hayatoune.

Amiens reste « virtuellement » second au classement, le leader Caen compte un match en retard. Samedi prochain c’est ce premier que les rouges et noirs affronteront à l’extérieur.

Francis LETOCART