Quoi de mieux qu’une victoire ample, sans aucune ambiguïté pour mettre un terme à un stage qui aura duré sensiblement quatre jours et demi au Touquet.

Un stage qui s’est déroulé dans un excellent climat car il est certain que les joueurs de l’ASC pour la plupart nouveaux ont vite appris à bien se connaître, à travailler dur à l’entrainement et aussi à prendre un peu de bon temps.

Ce qui a évidemment surpris l’observateur, c’est l’ampleur du succès obtenu face à une équipe anglaise de L3 et qui, à l’exception d’une courte période en première période, n’a jamais été en mesure de perturber le jeu amiénois. Christophe Pélissier avait aligné en première période une équipe d’expérience  avec en défense celui qui va s’affirmer comme le vrai patron de l’équipe : Khaled Adenon ;  dans le milieu de terrain quatre éléments de qualité et complémentaires et en attaque un duo qui va en surprendre plus d’un. Et puis, à la reprise, avec des jeunes Cauchy- N’Goma (dont la blessure en fin de match a été moins grave que prévu), Betina, l’ASC a fait une énorme différence.

Avec il est vrai le triplé de Jonathan Tinhan.

Pourtant, après cette démonstration d’efficacité, de football limpide,  l’entraineur Christophe Pélissier restait impassible, de marbre même.

Il sait mieux que quiconque qu’il ne faut pas s’attarder surtout à cette période de la saison, sur certains scores. Pour lui, les matches amicaux sont d’abord des moments de travail.

« Notre objectif après cette semaine de stage, était de renforcer ou du moins de créer  notre cohésion dans un groupe très renouvelé, souligne l’entraineur amiénois. Je constate que le travail que nous avons effectué au cours de ce  stage a été fait, bien fait et bien encaissé. Les objectifs du stage ont été remplis. C’est toujours agréable de remporter un match. Ce qui m’a surtout   plu, c’est l‘état d’esprit, l’intensité que nous avons mis aussi bien sur le plan défensif qu’offensif.

Il fallait être prêt  face à un tel adversaire. Nous l’étions. Nous avons été solides défensivement et nous prenons un but sur coup de pied arrêté et nous avons été efficaces offensivement. Tout le monde a  répondu à nos attentes.  Nous avons vu des choses intéressantes mais les matches de préparation servent à cela avec des joueurs dans plusieurs situations.

Quant à Jonathan, nous l’avons pris pour sa vitesse et son adresse. Nous connaissions ces qualités. Mais il n’a fait que parachever le travail de l’équipe. Il l’a bien fait et en terme de confiance c’est important pour lui ».

Maintenant, Christophe Pélissier relativise la facilité de cette victoire.

« Même si ce n’est qu’un match amical, la vérité sera à partir du 7 aout. Les matches amicaux sont là pour amener un plus à notre préparation, à travailler, amener un plus à notre préparation. De plus,  on ne connait pas toujours le degré de  préparation de nos adversaires. Ne tirons pas de jugement trop vite,  dans un sens comme dans un autre ».

Après un week-end de repos bien mérité, les Amiénois vont reprendre l’entrainement à la Licorne et mercredi, ils joueront un nouveau match amical contre Quevilly sur le terrain de Saint Aubin les Elbeuf (coup d’envoi à 18 heures).

Lionel Herbet




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire