Karim Achour a porté chance à l’ASC Football

 

Champion de France de boxe des poids moyens, Karim Achour avait été invité par l’ASC à donner le coup d’envoi de ce match qui a vu les joueurs de Christophe Pelissier s’imposer face au leader, le Paris FC (1-0).

Ce fut un match intense, engagé et très physique et visiblement, Karim Achour a aimé. Il a visiblement apprécié le jeu par exemple de Makalou, inlassable travailleur dans le milieu de terrain et qui donne certes des coups mais en reçoit également.

Achour venait de Compiègne mais il connait bien la capitale picarde puisque c’est dans cette ville qu’il a effectué ses études en STAPS. Vendredi, il a retrouvé Simon Lucq un de ses anciens compagnons de l’Université, devenu  préparateur physique de l’ASC.

Christophe Pelissier rendait hommazge à ses joueurs qui « étaient dans l’action et non la réaction ».

L’entraineur amiénois faisait allusion à la première mi-temps calamiteuse de son équipe à Epinal, la lanterne rouge. On s’en souvient, l’ASC avait été mené 2-0 avant de s’imposer 3-2. Les Amiénois  ont été parfaits dans la combativité et leur façon de jouer ensemble. Ils ont tout donné comme le fait sur un ring Karim Achour.

C’est sur un coup de pied arrêté que les Amiénois se sont imposés et ce devant près de six mille spectateurs. Six mille spectateurs qui ont apprécié le spectacle mais aussi l’énorme générosité des Amiénois. Ces derniers ont entamé une formidable course poursuite  qui devrait les amener au pied du podium.

Quant à Karim Achour (18 victoires, 4 défaites, 3 nuls),  qui a conquis tous ceux qui l’ont approché, il est reparti pour Compiègne, heureux d’avoir vécu quelques heures agréables. Car dès le lendemain, il a repris le chemin de la salle car le samedi 4 avril, il va une fois encore remettre son titre en jeu.

> Une fois de plus à l’extérieur dans le fief même de son adversaire Jonathan Bertonnier (18 victoires, 13 défaites, 3 nuls)  à Saintes près de la Rochelle.

Les  dirigeants du club de Pont Sainte Maxence ont en effet perdu lors des enchères. Mais ce n’est pas grave car Achour saura, comme il le fait à chaque fois, relever ce nouveau défi.

A la Licorne, Karim a beaucoup parlé boxe et surtout regretté que son sport ne soit pas vraiment professionnel dans ses structures.

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.