Gervais Martel :  » Lens aurait quinze points de plus ailleurs qu’à Amiens »

0
7

Culottés, les Lensois !

Dans le journal l’Equipe de ce lundi, Gervais Martel le président du RC Lens, s’en prend .. à la pelouse de la Licorne.

C’est devenu une habitude depuis quelques semaines, que ce soit l’entraineur Antoine Kombouaré ou les joueurs artésiens, tous affirment que le terrain est dans un état catastrophique. Ce qui est malheureusement exact.

Gervais Martel en remet pourtant une louche et affirme carrément que son équipe aurait aujourd’hui quinze points de plus si elle avait joué ailleurs qu’à Amiens.

C’est vraiment sympa pour la Ville d’Amiens, Amiens-Métropole  et son Président Alain Gest.

Retour en arrière sur l’inter- saison écoulée. Lens qui venait de retrouver la L1 cherchait à trouver un stade car on le sait, Bollaert est en réfection avant l’Euro 2016.

Il s‘avère qu’aucun club ni municipalité nordiste n’a voulu accueillir le RC Lens (Lille, Valenciennes) et en définitive, Gervais Martel est venu implorer Amiens-Métropole.

Alain Gest et son équipe ont été alors bien gentils d’accepter que les Lensois viennent ainsi disputer seize matches de L1  à la Licorne (à l’exception de ceux contre le PSG, Marseille et Lille qui ont lieu au Stade de France).

Après, ce n’est quand même pas  la faute d’Amiens si les calendriers de L1 et de National ont été mal ficelés, si en plein hiver, on a programmé deux matches dans un même week-end.

Et voilà aujourd’hui le résultat.

Une pelouse de la Licorne en triste état, des Lensois qui râlent à tort et des Amiénois qui  sont les premières victimes de cette situation car il faut savoir qu’entre un match de L1 et un autre de National, le  terrain n’est ni bâché ni entretenu avec le même soin.

Lionel Herbet




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.