Football : National et CFA

L’Amiens SC et l’Amiens AC : bilans différents

 

En cette période dite de la trêve des confiseurs, il nous a paru intéressant de faire le point sur les deux formations amiénoises qui évoluent en National et en CFA.

Si l’ASC présente un bilan qu’on peut qualifier de très moyen, à l’inverse l’Amiens AC se trouve en embuscade pas très loin du leader Sedan.

En National, la dernière journée aller aura lieu le deuxième week-end de janvier mais déjà, il semble bien que les positions soient déjà sérieuses.

On le sait, l’Amiens SC qui vient pourtant de glaner quatre points en deux matches ne pointe qu’en huitième position  avec 23 points soit 6 victoires, 5 nuls et 5 défaites (goal average de 23-21). Soit la 6e attaque et la 11e défense seulement. Ce qui a surtout handicapé les équipiers de Romain Poyet puis Nicolas Burel, c’est une certaine inefficacité offensive mais surtout le fait d’avoir encaissé des buts dans les arrêts de jeu (Bastia, Boulogne notamment).

Alors que les Amiénois avaient la veille concédé le nul, leurs adversaires ont joué le lendemain et à l’exception d’Avranches qui est pourtant revenu avec un nul de Fréjus, tous les autres candidats à la montée ont gagné.

Ainsi, le Red Star a fait étalage d’une énorme supériorité en allant massacrer chez lui Istres 5-0. Du rarement vu à ce niveau surtout qu’Istres descend de L2.

Le Paris FC a renversé la situation, un instant compromise, en  battant Marseille Consolat 3-1. Même constat à Boulogne qui a souffert avant de l’emporter face à Colmar 2-1. Mais que dire de Bourg Péronnas qui, mené 3-1  est parvenu à effectuer un sensationnel retournement de situation et à s’imposer à Epinal 4-3.

Meilleur buteur  de National, Sané a réussi le doublé. Avoir un tel élément dans son équipe, ne peut qu’être un atout appréciable pour Bourg Péronnas.

Au classement, le Paris FC compte deux points d’avance sur Bourg Péronnas et trois sur le Red Star. Boulogne et Avranches ne sont qu’à un point du podium. Derrière, le trou semble creusé mais quatre équipes peuvent encore croire en leurs chances : Chambly, Colmar, Amiens et Strasbourg.

Le 9 janvier, l’ASC ira à Avranches où  il sera interdit de perdre. Avec sûrement les grands débuts de Matt Moussilou et bien évidemment le retour de Romain Poyet qui aura purgé ses quatre matches de suspension. Rien n’est donc perdu mais il faut que désormais, les Amiénois soient en mesure de réussir une série et d’enchainer plusieurs victoire d’affilée. Avec ou sans Samuel MICHEL car le président JOANNIN a émis dans la presse, son désir de vouloir recruter Christophe PELLISSIER, l’ancien entraineur de Luzenac, club qu’il a fait « monter » sportivement en L2

Pour ce qui concerne l’Amiens AC, il convient d’emblée de dresser des louanges aux frères Hamdane, Rachid le président et Azzouz l’entraineur. Les deux frères ont donné des idées aux frères Luzi à Chambly qui eux aussi, ont bâti, un club familial.

L’AAC évolue toujours au stade Jean Bouin et a réussi un excellent début de saison marqué surtout par une belle victoire au stade Albeau à Sedan. Sedan est le leader du groupe et d’ores et déjà promis à un retour en National. L’AAC est 4e avec dix points de retard sur Sedan mais ce bilan est tout à fait satisfaisant. Seule petite déception, l’élimination au 8e tour de la Coupe de France à Beauvais.

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.