Ainsi, le défenseur de l’Amiens SC Marvin Baudry aura réussi le pari engagé voici plusieurs mois.

Au début de l’année prochaine, il va participer à la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations qui se disputera en Guinée Equatoriale.

Ce pays a en effet remplacé in-extrémis le Maroc qui s’est désisté, prétextant la maladie Ebola qui fait de gros ravages actuellement en Afrique.

Mercredi, se déroulait la dernière journée de cette phase éliminatoire.

Rien n’était acquis pour le Congo qui est entrainé par Claude Le Roy, appelé le sorcier blanc.

Non seulement, le Congo est allé l’emporter au Soudan 1-0 tandis que le grand rival le Nigéria, vainqueur de la dernière édition de la CAN, concédait le nul face à l’Afrique du Sud (2-2).

Derrière l‘Afrique du Sud déjà qualifiée, le Congo a donc pris la deuxième place et a gagné également son billet pour la Guinée Equatoriale.

C’est évidemment une grande satisfaction pour Marvin Baudry qui, depuis environ un an, vit un rêve exceptionnel.

En ce qui concerne l’entraineur du Congo Claude Le Roy, est-il nécessaire de rappeler qu’il a été l’entraineur de l’Amiens SC durant trois saisons (1980-1983).

C’est même à l’ASC qu’il a réellement débuté sa carrière d’entraineur, considéré aujourd’hui comme un grand technicien.

Cette CAN, il l’a remportée en 1988 avec le Cameroun  et en Guinée Equatoriale, Claude Le Roy disputera sa 8e phase finale. C’est un authentique exploit.

 

Romain Poyet « Marvin a progressé »

Evidemment, cette qualification ravit les équipiers de Marvin Baudry, un peu moins le staff technique qui sera privé d’un excellent joueur durant plus d‘un mois.

Capitaine de l’ASC, Romain Poyet tient à féliciter son jeune équipier :

« D’abord, je pense que pour lui, c’est une super expérience. Je n’ai jamais été placé dans cette situation mais défendre les couleurs de son pays doit engendrer des sensations et de l’émotion. C’est une très bonne chose pour lui.  Nous sommes tous contents pour lui et nous le félicitons. Après, c’est un peu dommage pour nous car il va nous manquer durant un mois. Mais qu’il en profite, qu’il savoure  car c’est unique. Nous lui souhaitons le meilleur.  Pour un joueur de National, jouer la CAN c’est extraordinaire.

« Je n’oublie pas Kevin Koubemba qui a été formé chez nous.

« Je trouve que depuis qu’il a été en sélection, Marvin a franchi un cap dans le jeu. Il a plus de charisme sur le terrain. Il est aussi polyvalent.  Humainement, il est resté le même. Il a acquis plus de confiance. C’est un bien pour nous, pour le club. Maintenant, nous espérons tous qu’il nous revienne afin d’atteindre l‘objectif qui est le nôtre : la montée en L2 ».

Lionel HERBET




  • Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.

    Laisser un commentaire