Pour sa première réception depuis un mois et demi, l’Amiens voulait marquer les esprits. Pari réussi même si le score final ne reflète pas la nette supériorité des Picards face à Lanester (25-23).

Une première période presque parfaite

C’est les deux premiers buts de ma carrière

Tout commençait parfaitement pour les rouge et noir. C’est le métronome Youri Petrenko qui marque l’ouverture du score amiénois. Puis Amiens prend très vite et très nettement le dessus. Surtout quand Romain Le Balc’h s’y met ! Sur deux arrêts, le portier amiénois dégage rapidement le ballon en profondeur qui trouve les cages bretonnes… vides. En l’espace de quelques dizaines de secondes, Lanester commet deux fois la même erreur : laisser les buts sans gardien pour privilégier le nombre de joueurs sur le reste du terrain (7-3, 10’). Il n’en fallait pas plus au dernier rempart picard pour trouver l’occasion de paraître dans la feuille de match en tant que… buteur ! « C’est les deux premiers buts de ma carrière, se congratule plein d’humour et de bonne humeur, Romain Le Balc’h. Je crois que je vais continuer pour la course du meilleur buteur (rires) ! »

Puis Claude-Marcel Tchinda prend la suite de Romain Le Balc’h en inscrivant trois buts consécutifs (10-4, 18’). Sacrée soirée d’anniversaire pour les 32 ans de l’arrière droit ! Au tour, de Rabah Soudani, élu joueur du match, qui marque deux buts d’affilée (12-5, 23’) que Roman Scattolari vient parfaire (13-6, 25’). Rien ne semble alors pouvoir arrêter l’APH. Mais coup du sort : les Amiénois se font prendre à leur propre piège en laissant eux-mêmes leurs cages vides trop longtemps. C’est de cette manière que, en l’espace de cinq minutes, l’équipe de Lanester récupérera les points qu’elle avait bêtement laissé filer en début de match (13-10, 30’). « En tant que gardien, je n’apprécie pas de prendre des buts alors qu’on est impuissant. Mais, c’est comme ça, on fait des erreurs », déplore le numéro 12, malgré tout très satisfait de la prestation de l’équipe.

Trente dernières minutes beaucoup plus tendues

Au retour des vestiaires, même si Amiens mène de trois points, le score n’est pas celui auquel s’attendait le public amiénois, venu moins nombreux que lors de la réception du PSG, le 27 janvier dernier. On assistera à une seconde période plus ou moins particulière. Beaucoup de contestations arbitrales. Une moins bonne ambiance que celle qu’on connaît au Coliseum. Beaucoup de 2’. Une équipe de Pirates qui connaît plus d’échecs aux tirs qu’en première période dûs en partie par une excellente défense morbihannaise. Et une fin de match tendue causée par un joueur breton mauvais perdant, dirons-nous. Cela étant dit, l’essentiel est là : jamais Amiens ne laissera Lanester égaliser et compte ainsi sa deuxième victoire en playoffs.

À noter, la belle performance du gardien remplaçant : Aurélien Amat, auteur de cinq arrêts dans les dix minutes de la rencontre. « Ça fait plaisir, confie le jeune gardien qui porte le numéro 92. Je n’avais pas eu beaucoup de temps de jeu depuis le début de la saison. Là, ça fait du bien, avec une belle ambiance. On est un bon collectif et la mayonnaise prend, il faut continuer comme ça ».

Amiens prend la quatrième place

En attendant le résultat de la rencontre entre Angers et Grenoble, Amiens s’accapare de la quatrième place du tableau ! Un bel accomplissement pour une équipe qui, rappelons-le, n’a plus rien à gagner.

On est sur une bonne lancée

« Quand on est compétiteur, on a toujours quelque chose à prouver, corrige le capitaine, Julien Richard, remis de sa blessure. C’est plutôt positif ce qu’on fait pour l’instant, en playoffs. On est sur une bonne lancée. (…) Au-delà des victoires qui sont appréciables, il faut surtout qu’on arrive à garder cet état d’esprit et cette envie de bien faire, ensemble ».

« Au niveau comptable, on fait mieux que l’année dernière puisqu’on était parti sur quatre matches nuls d’affilée, tient à rappeler Romain Le Balc’h. Là, on a deux victoires, une défaite. C’est quand même positif. En tant que non-VAP, je pense qu’on a quand même nos armes ».

« Moi, je retiens, ce soir, l’état d’esprit de l’équipe, note le coach de l’équipe de l’Amiens PH, Pierre-Alain Lavillette, louant la performance de ses joueurs. (..) Il faut qu’on continue comme ça. Il y a vraiment quelque chose qui s’est passé depuis quelque temps dans l’équipe et il faut que ça se poursuive ainsi. (…) Certes, on n’ajoutera pas de ligne à notre palmarès, cette année. Par contre, on a à cœur de bien figurer dans ces playoffs pour montrer qu’on est une belle bande de joueurs capables de rivaliser avec les meilleures équipes de N1 et que, si jamais un jour on a les moyens économiques d’aller au-dessus avec cette équipe, on aura aussi les niveaux sportifs de bien y figurer« , conclut l’entraîneur, plein d’espoirs.

Retrouvez l’intégralité des interviews dans les jours qui viennent.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

Amiens PH – Lanester HB : 25-23 (13-10)

Samedi 17 mars, 20h, Coliseum

Arbitres : Alexandre BAILLY, Vincent MAGNIER

Amiens PH : Richard (c.), Le Balch (g., 7 arrêts), Amat (g., 5 arrêts), Bonin (2buts/5tirs), Devaux (1but/1tir), Petrenko (1but/4tirs), Piolé, Scattolari (2buts/2tirs), Soudani (6buts/8tirs), Tchinda (3buts/8tirs), Tongmen Tatto (2buts/3tirs), Vannihuse (3buts/4tirs), Zirn (3buts/7tirs)

Entraîneur : Pierre-Alain Lavilette

À lire aussi >>

HANDBALL : Les Bleuettes invincibles au Coliséum




  • Laisser un commentaire