Domino’s Ligue 2- Amiens SC –Tours
Les Amiénois n’en finissent pas de grimper, de grimper là-haut. Ils sont leaders !

Quatrième victoire de la saison pour les Amiénois et là-bas, dans sa région dans le Midi, l’infortuné Quentin Cornette doit être heureux. Les joueurs de Pelissier ont réalisé une très belle première mi-temps. Ils ont ensuite souffert avant que Kamara ne donne le coup de grâce et ce par un tir canon.

Mais qui aurait pu imaginer qu’à la mi-temps de la 6e journée de championnat, l’ASC se trouverait en tête du championnat de L2 ? Jérôme Jean, l’intarissable speaker, en profite pour le signaler au public de la Licorne qui applaudit à tout rompre. Les deux buts amiénois ont été de toute beauté avec Charrier, d’une reprise à ras de terre et Tinhan, auteur d’une tête phénoménale.

L’été n’en finit pas et le stade de la Licorne est encore ensoleillé alors que de nombreux supporters viennent au stade en… short.
Avant le match, c’est le moment des retrouvailles. Ousseynou Cissé va saluer le président Bernard Joannin tandis que Fabien Mercadal et Christophe Pelissier, amis dans la vie, se font la bise. L’entraineur amiénois s’entretient ensuite avec son ancien gardien de Luzenac Westberg. S’il ne s’agissait pas d’un match officiel, on se croirait volontiers à un rendez-vous amical.

Rayon équipes, Pélissier reconduit l’équipe qui a fini la match à Nîmes avec les buteurs Bourgaud, Dibassy et Fofana.
Les Amiénois démarrent mieux le match que leurs adversaires qui concèdent quelques corners tandis que Westberg doit intervenir sur un tir de Bourgaud notamment.

Charrier ouvre le score

Les Amiénois sont récompensés par un but de Charrier qui se trouve sur la gauche et reçoit un centre venu de Fofana de la droite (14e). Ce but récompense le travail et la pression des Amiénois beaucoup plus créatifs dans le jeu alors que Tours compte beaucoup sur Ousseynou Cissé pour organiser le jeu : 1-0. Tours se livre rarement mais quand il le fait, c’est dangereux. Il faut un arrêt réflexe de Gurtner pour empêcher Bouanga de marquer (20e).Mais les Amiénois repartent de plus belle et le ballon circule bien à partir du milieu de terrain avec Charrier et Soumah étincelants.

Le but exceptionnel de Tinhan

Ainsi, Charrier alerte sur la gauche Soumah qui dans la foulée tire au ras du poteau (33e). Toutefois, Tours avec Bouanga ne renonce pas ce qui rend le match très spectaculaire.

Richard Soumah décidément en très grande fome, va réussir un festival sur la gauche. Il élimine un adversaire, entre dans les 6 mètres, décoche un centre très court et Tinhan surgit et de la tête ne laisse aucune chance à Westberg : 2-0 (44e).
Ce but extraordinaire soulève l’enthousiasme du public qui voit encore Soumah tenter sa chance des 25 m, la balle rasant la barre.

A 2-0 au repos, non seulement l’ASC s’est montré efficace mais surtout brillant dans le jeu collectif. Mené 2-0, Tours réagit à la reprise et c’est normal. Mercadal a déjà remplacé deux joueurs. Sur corner inattendu, Louvion qui est monté réduit le score, suite à un corner 2-1 (60e) et redonne ainsi un certain suspense au match.

Les Amiénois sont à la peine et il faut encore un arrêt remarquable de Gurtner sur un tir à bout portant pour éviter le pire. Mais même en souffrant, les Amiénois se battent sur tous les ballons. Et le public encourage très fort son équipe. Là aussi on sent la communion entre une équipe et son public. Ce dernier croit au troisième but de Bourgaud sur centre de Charrier mais le drapeau s’est levé pour un hors jeu. Tours termine le match à dix après l’expulsion de Diarra (86e) pour un tacle très appuyé. Avec beaucoup de solidarité et de courage, les Amiénois qui ont vu Monconduit remplacé par le jeune NDombelé, parviennent à conserver le bénéfice de leur victoire mais surtout consolider leur place sur le podium.

Une victoire parachevée par un tir meurtrier de Kamara dans les arrêts de jeu. Amiens, c’est la grande révélation de la saison. C’est le leader du championnat. Du jamais vu !
Qui l’aurait cru début juillet. Surtout pas France Football. Les chèvres se portent bien.

Amiens SC- Tours : 3-1 (2-0)

Arbitre M. Brisard
Buts : Charrier (14e), Tinhan (44e), Kamara (90+1) pour Amiens ; Louvion (60e) pour Tours.
Avertissement : Diarra (74e) à Tours.
Expulsion de Diarra à Tours pour 2e avertissement (86e).

7082 spectateurs

Amiens SC : Gurtner- El Hajjam, Adenon, Lefort, Dibassy- Bourgaud, Fofana puis NGosso (64e), Monconduit puis Ndombelé (85e), Charrier, Soumah- Tinhan puis Kamara (68e).
Entraineur Christophe Pelissier

Tours : Westberg- , Gradit puis Clemence (25e) puis Maouche 82e , Milosevic, Louvion, Miguel, Ousseynou Cissé, Belkenbla, Bergougnoux puis Perreira (57e), Bouanga, I . Cissé, Diarra.
Entraineur Fabien Mercadal.

Avant le match, le coup d’envoi a été donné par Géraldine Malpart, ancienne championne de France de lutte et fille de Gérald. Une minute de silenece a par ailleurs été observée à la mémoire de la jeune Gaëlle qui est décédée dans un tragique accident de la circulation et officiait les soirs de matchs à la Licorne en tant que stadier.

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire