PARATENNIS : L’Amiens AC battu avec les honneurs

received 918776666109263
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

À Saint-Malo, Timothée Da Costa Santos et David Sueur (Amiens AC) se sont inclinés en finale du championnat de France N3 de tennis fauteuil. Déjà assurés de monter en N2, ils cèdent après une rude bataille contre le grand favori, Lorient.

Si l’objectif n°1 était le titre, pour plagier Timothée Da Costa Santos avant cette finale à 4, l’Amiens AC se console largement avec la place de finaliste de Nationale 3 et surtout avec l’accession en N2. « On a peu de regrets car on n’a rien lâché » a réagi à chaud David Sueur, dans la foulée d’une finale perdue 2 victoires à une contre le Lorient TC.
Et à l’issue de deux journées à Saint-Malo riches en émotions et en souvenirs inoubliables pour la team de l’AAC, Timothée Da Costa Santos et David Sueur sur les courts, Marine Mas, leur entraîneure, sur le banc. Un trio auquel on peut ajouter Nathalie Sueur, indispensable aidante de son mari en fauteuil.

publicite cit dessaint 2 gazette sports
img 20230415 170900

“On est très fatigués, c’était tellement intense, physiquement et psychologiquement. Je n’avais jamais connu ça, confie le quinqua amiénois. On perd en finale mais on a l’impression d’avoir gagné ! C’était déjà une victoire de participer alors se qualifier pour la finale… En ce qui me concerne, j’ai dépassé mes limites au-delà de ce que j’imaginais. Je n’ai pas du tout stressé. On a récolté les fruits de notre travail à l’entraînement. On a beaucoup grandi ce week-end et acquis la culture de la gagne » ajoute David Sueur.

La finale a basculé dans le 1er set du double

Effectivement, car il a fallu attendre le 3ème et dernier match de la finale, le double, pour qu’Amiens perde. Et si la logique a finalement été respectée, c’est après un samedi où les Bretons ont été « bien ennuyés » par les Picards, comme le dit David Sueur.
Le double décisif a connu une entame indécise, même si la paire lorientaise Bayon / Fiévet a fait la course en tête. Le binôme amiénois a vendu chèrement sa peau, sauvant des balles de 1ère manche, à 5-3 avant de finalement la céder 6 jeux à 4.

« Le double se joue au 1er set, analyse la coach. « On a eu des occasions, mais 3 jeux nous échappent après avoir eu des balles de jeux. David a bien joué, relâché, il a élevé son niveau, claquant par exemple de belles volées. Dans le 2ème set, pour revenir, Tim a pris des risques au service, ce qui lui a fait commettre plus de doubles fautes. Il a sûrement un peu ressenti la fatigue, légitime, après son simple. »
L’intéressé confirme : « J’étais fatigué, donc moins en confiance, les mains en feu, des cloques. »

C’est ma plus belle victoire, la 1ère contre un Top 10

Timothée Da Costa Santos (Amiens AC)

Passés près du gain du 1er set, David Sueur et Timothée Da Costa Santos ont ensuite subi le contrecoup dans la 2ème manche, d’abord marquée par un cavalier seul des Morbihannais qui se sont détachés pour mener 5 jeux à 0. Mais au moment de conclure, la paire bretonne a dû faire avec un sursaut d’orgueil des Samariens, qui ont stoppé l’hémorragie, enchaînant deux jeux, pour revenir à 5-2. Avant que Lorient remporte le set 6-2 et avec, le match et la finale.

Cette finale avait débuté difficilement pour les Amiénois, le Lorient TC mettant pour commencer Arthur Fiévet sur la route de David Sueur. Le jeune Breton, récent vainqueur du tableau 2 de l’Open de Cesson-Sévigné, avait démarré à fond pour offrir le premier point à son club, victorieux 6-0 6-1. Mais le plus improbable et le plus beau était à venir…

tennis feminin tournoi itf et tennis fauteuil aac tennis vendredi matin leandre leber gazettesports 15
La perf de cette finale à 4 a été l’œuvre de Timothée Da Costa Santos (AAC), tombeur en finale du N°8 français, Fabien Bayon (Lorient TC).

Sans complexe et sur la lancée de ses deux matchs gagnés – simple puis double – la veille en demi-finale, Timothée Da Costa Santos a créé l’exploit et la sensation de ce Final Four en dominant le N°8 Français, Fabien Bayon. Et avec sang-froid puisque le N°41 tricolore s’est imposé en deux sets et deux tie-breaks !

“Pendant mon simple de vendredi, raconte Timothée Da Costa Santos, je me disais que je devrai gagner forcément mon simple de samedi pour qu’on ait une chance. Et je l’ai fait ! Fabien Bayon a un jeu qui me convient parce qu’il met du poids dans sa balle. Dans le 1er set, j’étais mené 5-2 et je recolle. Dans le 2ème, je mène 4-3 puis il mène 5-4. Je n’ai pas toujours bien géré les moments importants du match mais c’est ma plus belle victoire, la 1ère contre un Top 10″ sourit le jeune Amiénois.

Si le classement du tennis fauteuil n’est pas forcément très significatif pour les jeunes joueurs en pleine progression, le Corbéen de l’AAC a bien signé une perf retentissante.
Et cela ne peut qu’être de bon augure avant la saison prochaine… à l’étage supérieur. « On est déjà à la recherche de partenaires car on aura des déplacements plus longs en N2″ lance David Sueur, oubliant presque de savourer l’instant présent.

Final Four du championnat de France de Nationale 3 de tennis fauteuil – Saint-Malo, Tennis Club Jeanne d’Arc
Finale : Lorient TC – Amiens AC 2-1
Arthur Fiévet (Lorient TC) bat David Sueur (AAC) 6-0 6-1
Timothée Da Costa Santos (AAC) bat Fabien Bayon (Lorient TC) 7-6(4) 7-6(4)
Fabien Bayon / Arthur Fiévet (Lorient TC) battent David Sueur / Timothée Da Costa Santos (AAC) 6-4 6-2

3ème place : TC Saint-Sébastien-sur-Loire – Fête le Mur Bordeaux 3-0

Vincent Delorme
Crédit photo : DR et Léandre Leber – Gazette Sports (archive)