OMNISPORTS : La sécurité sera le gros souci lors des Jeux de Paris en 2024

Jeux Olympiques
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que la France s’apprête à accueillir les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris dans un peu plus d’un an, des inquiétudes et incertitudes persistent autour des questions de sécurité et transports.

Le problème financier n’est pas, pour le moment, d’actualité. Non ce qui est le plus préoccupant, c’est la sécurité. On le sait, l’ouverture des Jeux n’aura pas lieu dans un stade mais de manière inédite : sur les bords de la Seine où beaucoup de monde est attendu. Il est probable que dans l’assistance, des hommes et des femmes ne viendront pas seulement pour le plaisir d’assister à ce grand évènement mais avec des intentions qui pourraient n’avoir rien à voir avec le sport. De ce côté, la sonnette d’alarme a été tirée et il faudra des milliers de policiers pour assurer la surveillance, non seulement des athlètes, mais aussi des spectateurs. Tout cela va représenter un coût mais qu’importe, il ne faudra pas sous estimer ce problème aussi important.

Ces derniers jours, le journal l’Équipe a publié un entretien intéressant avec Pierre Moscovici qui est ancien ministre mais aussi président actuel de la cour des comptes. Un rapport a été fourni au Parlement. Pierre Moscovici rappelle que cette inauguration des Jeux en plein air n’est pas du ressort du CNOSF mais bel et bien du Président de la République et du CIO. Pierre Moscovici a été clair : « le choix d’une ouverture sur la Seine est un défi sécuritaire quelles qu’en soient les modalités« .

La sécurité est donc le gros souci pour les organisateurs mais il faut aussi ajouter la problématique des transports. Sujet tellement important que le ministre des transports s’est emparé du dossier. Pour Pierre Moscovici, il est évident que sécurité et transports doivent fonctionner ensemble. L’ancien ministre va même plus loin : il engage la France à anticiper le renfort des forces de sécurité intérieure. Notre département de la Somme n’aura pas les mêmes obligations et c’est tant mieux.

Les judokas cubains à Amiens fin janvier.

Les responsables sportifs du département auront quant à eux d’autres priorités en cette année 2023, pour préparer au mieux les Jeux. C’est ainsi que prochainement, Amiens va accueillir une délégation de judokas venus de Cuba, un des pays majeurs de la discipline. Les Cubains iront également dans l’Aisne et l’Oise. Dans la Somme, ils seront donc présents du 22 au 27 janvier. A cette occasion, ils seront accueillis par les membres du comité de la Somme de judo au Dojo Régional. Salle qui se trouve à l’intérieur de la Maison des Sports à Amiens et qui porte le nom de Michel Bourgoin, décédé l’an dernier et qui fut un judoka émérite et conseiller technique régional.

Lionel Herbet
Crédit photo : DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.