LES GOTHIQUES : Faire respecter le classement à Briançon

hockey ligue magnus gothiques briancon gazettesports kevin devigne 27
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors que Briançon a joué et perdu ce dimanche, face à Mulhouse, les Gothiques d’Amiens ont quant à eux pu se reposer avant le long déplacement de ce mardi.

Vendredi, les Gothiques ont montré un autre visage face aux éternels rivaux rouennais. Peut-être pas dans le jeu, mais dans la hargne mise pour défendre le maillot amiénois. Un élément qui peut donner le sourire à Anthony Mortas, l’entraîneur, qui estime que ses joueurs « doivent se donner à chaque match, peu importe l’affiche. Dès qu’ils mettent le maillot des Gothiques, c’est une fierté et un honneur de l’avoir sur les épaules. » Malgré cet air de « vrai derby, un peu à l’ancienne », l’issue de la rencontre n’était toujours pas favorable au niveau comptable, « avec beaucoup de prisons et d’intensité, la différence s’est faite sur les supériorités numériques, où on a été un peu trop pénalisés par rapport à Rouen. »

Sept à la suite à René Froger ?

Les Gothiques devront remédier à ce problème pour espérer grappiller quelques points et se rapprocher de Nice, qui affiche trois points de plus. Quelque soit le résultat ce mardi soir, l’une des deux équipes brisera une série noire. D’un côté, les Diables Rouges viennent d’enchaîner sept défaites de suite. De l’autre, Amiens en compte cinq. Briançon, avant-dernier au classement des infériorités numériques, pourrait arranger le sort des Amiénois, eux qui sont actuellement troisièmes en power play. « C’est quelque chose sur quoi on a insisté à l’entraînement ce (lundi) matin. En vidéo, et en meeting. Les prisons, on ne peut pas les éviter mais on peut en supprimer quelques unes. Les petits coups de crosses, les petits gestes d’agacement. Tout ça va faire qu’on prendra moins de dix minutes de prison et on sera bien pour gagner des matchs », indique Anthony Mortas.

De plus, « Briançon joue avec un nombre de joueurs réduit, plus le match avance, plus c’est compliqué pour eux », donnée qui se confirme puisque sur les trois dernières rencontres, les Hauts-Alpins ont encaissé 3, 4 et 5 buts dans les 40 dernières minutes de jeu. Pour autant, l’entraîneur des Gothiques préfère « être concentré 60 minutes et intense dans chaque période. »

hockey ligue magnus gothiques briancon gazettesports kevin devigne 20
Lors de la dernière rencontre contre Briançon, le tir au but victorieux de Florian Sabatier, faisait exulter son entraîneur.

Il va tout de même falloir faire attention à des Briançonnais qui avaient bien failli repartir du Coliseum avec des points, avant que Florian Sabatier profite d’un penalty à deux secondes de la sirène. Ce mardi soir, les Gothiques vont devoir faire sans Antonin Plagnat – blessé à Rouen – et Ilies Djemel, retenu aux championnats du monde U20. Le départ de Tuukka Rajamaki, récemment libéré d’un commun accord, pourrait redonner une place à Danick Bouchard, pas aligné dans le derby des plaines. « On sait que c’est quelqu’un qui travaille énormément, qui donne beaucoup et là il était un peu en manque de jus, donc on a pris cette décision pour ne qu’il continue pas dans une spirale négative. C’est quelqu’un qui aime marquer, qui aime être influent sur le jeu. C’était pour le laisser un peu souffler au niveau cérébral » nous expliquait le coach picard. Pour compléter le quota de Français sur la feuille de match, quelques joueurs U20 sont du voyage.

La dernière fois que les Gothiques se sont inclinés sur la glace des Diables Rouges remonte… à près de 7 ans, le 2 février 2016. C’est également la dernière fois que les Briançonnais ont trouvé la faille contre les Amiénois, soit une série de 12 victoires consécutives pour les Gothiques.

Ligue Magnus – J23
Mardi 6 décembre, 20h, patinoire René Froger : Diables Rouges de Briançon (12èmes, 8 pts) – Gothiques d’Amiens (9èmes, 24 pts)

Kevin Devigne
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazettesports.fr