ESCALADE : Les jeunes pousses de la grimpe étaient à Rivery

escalade rivery amiens gazettesports kevin devigne 23
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Au gymnase Buffenoir de Rivery se sont déroulés ce dimanche les championnats départementaux Somme et Oise d’escalade de bloc.

Amiens Rivery Escalade était chez elle, au gymnase Buffenoir qui jouxte le collège Jules-Verne de Rivery, pour organiser et recevoir les championnats départementaux d’escalade de bloc, encadrés par le Comité départemental de la Fédération française de montagne et d’escalade. Près de 200 compétiteurs étaient inscrits pour cette journée, dont une cinquantaine issus du club d’Amiens Rivery Escalade. Ces championnats Somme et Oise étaient en fait un Open, permettant aux licenciés des clubs de l’Aisne, du Nord et de Seine-Maritime de participer. Pour la Somme, les clubs de Doullens et de la baie de Somme étaient notamment présents.

Des montées par vagues

La journée s’est déroulée avec « un système de vagues, cela signifie qu’on a réparti les catégories en trois vagues » explique Guillaume Doutreix, trésorier du Comité départemental. Il ajoute que « cela permet d’étaler les difficultés, on a fait en sorte qu’elles soient progressives, car il faut que cela reste accessible mais qu’il y ait aussi de la difficulté pour que la sélection se fasse chez les meilleurs. » La première vague, d’une durée d’environ deux heures, était réalisée par les catégories U14 et U16 filles et garçons. Les grimpeurs disposaient d’un nombre illimité d’essais pour « grimper un maximum de 20 blocs composés et la difficulté, c’est de choisir le bon bloc, parce qu’il y a du monde et il faut faire la queue. »

Il y a eu ensuite deux autres vagues durant l’après-midi, une première pour les seniors F U18 et U20, ainsi que pour les vétérans. La seconde concernait les U18 et U20 seniors H. Auparavant, des ouvreurs de pistes comme Jonathan Remoussin, chef ouvreur, étaient missionnés « pour effectuer des modifications dans les blocs entre les vagues, pour les adapter aux morphologies selon les catégories et les niveaux. » Leur objectif étant de créer « tous les parcours de blocs qui vont servir pour départager les compétiteurs, tout un circuit varié en terme de niveaux et de gestuelle, pour avoir un classement et pour que tout le monde s’amuse » précise Jonathan Remoussin.

Une pratique accessible

Le Président d’Amiens Rivery Escalade, Yannick Danquigny, souligne l’importance de ce genre d’événements qui « créent du dynamisme pour le club. Il y a de la demande aussi, de la part des jeunes et des moins jeunes. » Il décrit l’escalade de bloc comme « une pratique accessible, dès la première année on peut tout de suite commencer le bloc. » La difficulté des blocs se mesure de 1 à 20 : « on a une progression de la difficulté avec des thèmes différents, par exemple un bloc plus en force ou plus en équilibre, dynamique ou statique. Chaque bloc a sa particularité. »

Guillaume Doutreix, également membre de l’organisation, expliquait aussi plus en détails ce qu’est réellement la pratique de « l’escalade de bloc, une montée sans corde, les pratiquants ne sont pas encordés, il y a une limite de 3,50 m ou 4 mètres de haut maximum, à ne pas dépasser. » Il précise qu’en cas de chute des compétiteurs « on a des gros tapis de réception comme en athlétisme pour les épreuves de saut. » Selon Guillaume Doutreix; « on a toutes sortes de prises, plus ou moins volumineuses. C’est assez progressif, il y a un départ imposé par les ouvreurs, il y a une prise de main et une prise de pied obligatoires, marquées par un adhésif pour que tout le monde prenne le même départ. Ça fait partie de la figure. » Des juges sont en charge de la validation de la montée, qui « se fait sur la dernière prise à toucher, soit à pleine main, soit juste un doigt, il faut valoriser trois secondes la position. »

escalade rivery amiens gazettesports kevin devigne 17
La compétitrice valorise la position et attend la validation de sa montée par un juge.

Yannick Danquigny a tenu à rappeler le soutien d’Amiens Métropole « qui nous permet d’avoir accès au gymnase de Rivery mais aussi à celui de la Hotoie. On est également soutenus par la municipalité de Rivery qui répond toujours présent en termes de logistique, d’aide de transport. C’est vrai que pour nous c’est hyper important et on les remercie, sinon ce serait beaucoup plus difficile de fonctionner et d’organiser ce genre d’événement. »

Voici quelques résultats des championnats départementaux qui se sont déroulés ce dimanche 4 décembre :

escalade 1
escalade
escalade 3

Les résultats complets sont disponibles ici

César Willot
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports et DR