GYMNASTIQUE : Un gala qui en a fait voir de toutes les couleurs

gymnastique gala femina sport gazettesports kevin devigne 14
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le gala de Femina Sport Amiens retrouvait le Coliseum après trois ans d’absence, avec une édition sur le thème de l’émotion.

Devant un public venu en nombre, près de 1400 personnes, les 335 adhérents du club Femina Sports Amiens présentaient la 23ème édition du gala Femina Sport avec comme thématique « la gymnastique, un tourbillon d’émotions ». Il débutait par la joie, émotion illustrée par un groupe de jeunes adhérents vêtus de jaune. Ils dansaient sur le praticable, pendant que d’autres réalisaient des figures telles que des pirouettes et des roues, le tout accompagné de la musique de Zaz, « Je veux ».

Venait ensuite la colère, des gymnastes cette fois habillés en rouge dansaient sur le titre de Yannick Noah « Ma colère », avant que soient évoquées la tristesse puis la peur. Chaque émotion était illustrée par « par plusieurs groupes d’adhérents, avec des passages sur les agrès gymniques et des danses choisies par les membres du club, ainsi que le choix des musiques, d’ailleurs très variées » expliquait Muriel Deparis, responsable technique de Femina Sport.

Chaque groupe venait à plusieurs reprises présenter l’émotion mise en valeur avec des chorégraphies, accompagnées de figures comme des passages sur la poutre, des roues ou encore des vrilles. Les jeunes laissaient ensuite la place aux bénévoles, membres et salariés du club, tout de vert vêtus, pour représenter le dégoût. Sac poubelle à la main, ils faisaient mine de ramasser des déchets. Un entracte coupait le gala en deux parties, permettant de reprendre des forces.

Les plus jeunes avaient rejoint leurs parents en tribunes pour contempler la deuxième partie du gala. Les émotions étaient de retour sur le praticable, toujours illustrées par les adhérents. La joie, la tristesse, la peur et la colère allaient et revenaient se présenter, les jeunes ne manquaient pas de saluer un public conquis, répondant par de chaleureux applaudissements.

Un final tout en couleurs

gymnastique gala femina sport gazettesports kevin devigne 10

Pour clore ce 23ème gala, les 335 adhérents de Femina Sport étaient de retour, les plus jeunes étant redescendus. Chacun muni d’un ballon de baudruche de couleur, le résultat donnait lieu à un véritable patchwork d’émotions. Chacune étant présentée au centre de la piste, grâce à des petites fresques sur lesquelles étaient inscrits des concepts riches de sens : « bonheur », « amour », « amitié, « partage » et « paix ». « On cherche par le biais du sport à passer des messages de solidarité, on essaie d’inculquer cela, c’est un peu l’éthique du club, le sport oui, la performance oui mais avant tout le plaisir de pratiquer ensemble. C’est vrai qu’on est très attachés à ces valeurs de la vie, qui à l’heure actuelle sont un peu erronées » détaillait Muriel Deparis.

L’objectif, c’est de montrer qu’au travers de la gymnastique, on ressent toutes sortes d’émotions selon le moment vécu sur le tapis.

Muriel Deparis

Un retour réussi

La responsable technique du club Amiens Femina Sport était « très contente de voir les enfants réjouis et épanouis de présenter aux parents, grands-parents et amis ce qu’ils ont travaillé durant un mois. Je pense que parents comme enfants, ils attendaient le retour du gala avec impatience depuis 3 ans. Lors de la dernière édition, on avait accueilli 1100 personnes, là on a rempli toutes les places » s’enthousiasmait celle qui était en charge de l’intégralité de la lourde logistique autour du gala.

« L’objectif, c’est de montrer qu’au travers de la gymnastique, on ressent toutes sortes d’émotions selon le moment vécu sur le tapis. C’est vraiment un événement orchestré par l’ensemble des membres du club. Et le message que l’on veut faire passer, c’est que chacun à sa place peut apporter quelque chose à l’autre » concluait Muriel Deparis.

César Willot
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports