HANDISPORT : Sans assistant, Frédéric Tondellier contraint à ranger sa carabine

screenshot 2022 10 24 14.20.26
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Spécialiste du tir à la carabine, Frédéric Tondellier (Amiens Tir), non voyant, recherche une personne valide pour l’aider à s’entraîner. Condition sine qua non pour reprendre la compétition.

C’est une petite annonce qui pourrait ressembler à ça : “Tireur à la carabine handisport recherche assistant.e valide. Urgent !” Car le temps passe et les candidats ne se bousculent pas pour épauler Frédéric Tondellier, 68 ans, licencié à Amiens Tir ayant perdu la vue suite à un accident de la circulation.

“J’ai eu plusieurs étudiants en STAPS, à Amiens, comme accompagnateurs. Ils intervenaient dans le cadre de stages pour leurs études. Le dernier, c’était pendant le Covid” nous précise-t-il. Depuis, la situation sanitaire s’est améliorée mais pas la situation de celui qui a d’abord fait carrière dans le tir à l’arc handisport, avant de découvrir le tir à la carabine en 2018.

Frédéric Tondellier définit la mission de la perle rare : “Mon assistant m’aide à placer la table de tir face aux cibles, à me positionner correctement pour la visée, il m’indique l’impact. Exemple : midi, c’est dans le 1000, à 9h, c’est un peu trop à gauche, 3h, c’est à droite.” Rien de bien compliqué, juste du dévouement et de la disponibilité pour une mission qui peut faire son effet sur un CV

Seul, je ne peux pas m’entraîner correctement

Frédéric Tondellier
screenshot 2022 10 24 14.20.49

Idéalement, ses séances d’entraînement ont lieu, au stand de tir Michel Stanczak, à côté du collège Sagebien, le mardi et le jeudi de 17h30 à 19h30, le samedi de 14h à 17h et le dimanche de 10h à midi. En sachant qu’une fois à l’intérieur du club, pour accéder au pas de tir, Frédéric Tondellier suit seul le parcours balisé au sol, aménagé pour les tireurs handisport et financé par Amiens Métropole.

“Mais c’est simple, depuis fin 2020, je n’ai plus fait de compétition car seul, je ne peux pas m’entraîner correctement. J’ai la chance, à Amiens Tir, de pouvoir compter sur des amis, comme François (photo à la une), mais il ne peut pas m’aider tout le temps” reconnaît “Frédo”, comme le surnomme ses collègues valides. Arnaud Jaillet (ancien directeur de l’UFR des Sports de l’Université de Picardie Jules-Verne, ndlr), qui est un ami, veut aussi essayer de m’aider à trouver quelqu’un” ajoute Frédéric Tondellier. 

“Ça peut être pour 3 mois, 6 mois voire pour toute l’année universitaire” indique-t-il, désireux de pouvoir s’entraîner le mieux possible, pour reprendre rapidement la compétition. 

Contacts : f.tondellier80@gmail.com et 06 61 19 31 13

Vincent Delorme
Crédit photos : Vincent Delorme – Gazette Sports (archives)