VOLLEY-BALL : Premier revers à l’extérieur pour l’AMVB

volley ball elite amvb vs charenton 0198 gazettesports leandre leber
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Samedi 1er octobre dernier, les aigles de l’Amiens Métropole Volley-Ball (division élite) se sont déplacés à Halluin pour la deuxième journée de championnat. Un premier déplacement qui se solde par une défaite 3 sets à 0.

Ali, on savait que jouer Halluin chez eux n’allait pas être facile, comment explique-tu cette défaite 3 sets à 0 ?

 » On a perdu nos moyens, avait pourtant très bien préparé ce match en bossant dur la réception parce qu’on sait que c’est un de leurs points forts. On savait qu’il ne fallait pas servir sur leur libéro qui vient d’arriver à Halluin après une grande carrière en Ligue A à Tourcoing. Sur le premier set on a été bon, on sert sur le réceptionneur-attaquant le plus fébrile, on sert bien, on les a bien embêtés jusqu’à compter 6 points d’avance 11-17, et d’un seul coup on s’arrête de jouer, on fait des fautes au service alors qu’eux en font moins, ils se mettent à défendre et ils remontent au score petit à petit. En devenant fébriles comme ça on devient moins performant à l’attaque et ils repassent devant pour gagner 25-21. Les deux autres sets sont à l’image de la fin du premier, on est plus dedans et on ne parvient pas à mener la danse.  »

Qu’est-ce qu’il vous a manqué ?

 » On a juste été moyen, et quand on sait que l’équipe d’en face a terminé championne de la Coupe de France amateur, on ne peut pas se permettre d’être moyen. Je pense qu’il nous manque surtout du temps de jeu, on sait que notre équipe a été renouvelée cette saison et qu’il faudra par conséquent du temps de jeu à nos joueurs pour qu’ils se trouvent sur le terrain. Mais ce qu’il nous a manqué c’est surtout l’attitude, il faut qu’on respecte mieux les consignes, qu’on ne se mette pas à servir sur le libéro anciennement joueur de Pro A pendant des années. Il faut aussi que l’on travaille sur le principe que quand on perd le ballon il faut le reprendre, dans le 2ème et 3ème set on cravache pour recoller au score, on y parvient qu’à moitié et on sait que c’est fatiguant physiquement et moralement. « 

Il semble aussi important de souligner que l’AMVB ne bénéficie pas encore de son effectif au complet. En effet l’international Camerounais Didier Sali Hilé n’est revenu en France que vendredi dernier soit la veille du match et n’a pas pu apporter sa pierre à l’édifice sur ce premier déplacement. De l’autre côté il manque à l’AMVB une arme redoutable : le nouveau central amiénois Kamal Ouali, qui devrait rejoindre sa nouvelle équipe dans le courant de la semaine prochaine. Un atout de taille puisque ce dernier évolue aussi à l’international aux côté de Karim Lamri le passeur amiénois, tout deux titulaires de l’équipe nationale du Maroc. L’arrivée de Kamal pourra faire du bien à Ali Nouaour qui nous explique qu’il pourra  » faire des changements si nécessaire, permettant donc de faire souffler des joueurs. Car malgré toute l’affection que j’ai pour Mohamed El Jilali (central de la réserve AMVB-Nationale 3), il n’a pas encore le niveau pour jouer en élite.  »

Espérons donc que les joueurs de l’AMVB ne retiennent pas la frustration de cette première défaite et qu’ils sauront relever la tête pour accueillir l’ogre Bellaing samedi 5 octobre prochain au Coliseum.

HALLUIN 3 – 0 AMIENS (25:23, 25:20, 25:21)

Florentin Gerbet

Crédit photo : Léandre Leber