INSTITUTIONNEL : Le CDOS a tenu sa dernière réunion dans les locaux de l’ASPTT Amiens

cdos
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Marcel Glavieux le président du CDOS et les membres de son comité, aiment rendre visite à des comités départementaux qui possèdent leur siège. Ces derniers temps, ils se sont notamment rendus à la Base Nautique de Picquigny, sont allés à Longueau dans le fief de la gymnastique et à Amiens pour le tennis.

C’est l’occasion de découvrir des locaux souvent remis à neuf comme c’est le cas de l‘ASPTT Amiens qui siège au cœur de l’immense complexe sportif Emile Guegan surtout le football puisqu’outre le centre de formation de l’Amiens SC, nous avons aussi le centre Fernand Duchaussoy de la Ligue des Hauts de France de football.

Marcel Glavieux et ses collègues ont été accueillis par Daniel Tavernier, le secrétaire général de l’ASPTT, Patrick Fouré vice président qui ont rappelé l’histoire de ce club dont on peut affirmer qu’il a marqué plusieurs générations de sportifs à commencer par le monde du football et ce terrain qui se situait Bd Beauvillé.

Aujourd’hui, l’ASPTT n’a plus grand chose à voir avec le club des années qui ont suivi l’après guerre. Le club présidé par Laurent Bécourt compte 9 sections pour 12 activités et recense environ 1100 licenciés ce qui en fait sûrement celui ayant le plus de membres licenciés à Amiens. Même si certaines sections comme le badminton ne sont pas affiliées à leur Fédération.

Précisons que cette réunion du CDOS dans les locaux de l’ASPTT a été organisée grâce à Dany Tonneau, président du comité de la Somme de pétanque et secrétaire du CDOS.

Direction Abbeville pour la Journée Olympique

Marcel Glavieux a fait le point de la situation évoquant les problèmes relationnels qui opposent la présidente du CNOSF à son secrétaire général. Il a aussi évoqué l’organisation Pari Sport 24 qui aura lieu à la fin du mois à Abbeville (vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre).

Une manifestation qui ressemble beaucoup à la Journée Olympique de Samara mais qui, malheureusement, n’aura pas le même impact. Pour la bonne raison que l’USEP a surtout demandé que les scolaires qui viendront le vendredi appartiennent à des établissements scolaires de proximité (Ponthieu et Vimeu). D’autant que le vendredi n’est pas jour férié pour l’Académie qui se montre malheureusement trop rigide alors qu’on le rappelle, le Ministre de l’Education Nationale a demandé que chaque élève puisse pratiquer une activité sportive à raison de trente minutes par jour.

Cette même Académie qui demande que chaque personne qui s’occupera d’un atelier doit être diplômée et surtout reconnue par l’Education Nationale. À Abbeville, certaines disciplines pourraient être privées d’atelier, comme le hockey sur gazon et le cyclisme.

Jacky Crépin le président du comité de la Somme l’a affirmé : si le cyclisme ne peut être présent pour les scolaires le vendredi, il ne sera pas non plus présent le samedi pour les adultes. Clément Grumetz qui gère cette manifestation a signalé qu’une quinzaine d’ateliers seraient néanmoins installés à Abbeville et que l’objectif principal est le respect des valeurs olympiques, trop souvent oubliées ces derniers temps.

À Abbeville, les 30 septembre et 1er octobre, le CDOS sera le principal organisateur mais il convient de noter l’aide du Département, de la ville d’Abbeville et de l’USEP. De jeunes présélectionnés pour les JO de 2024 seront aussi présents.

Le CDOS ne manque donc pas de travail et sera encore en réunion ou plutôt en séminaire le mercredi 21 septembre avec le thème suivant : Plan de développement stratégique du CDOS Somme 2021- 2025.

À moins de deux ans des JO de Paris, le CDOS tient à rappeler la place importante qu’il occupe dans le Département et qu’il incarne véritablement l’idéal olympique.

Lionel Herbet

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.