AMIENS SC : Un mercato agité, une attaque repensée, un dégraissage incomplet

football ligue 2 amiens sc vs paris fc 0018 gazettesports kevin devigne
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’Amiens SC n’a pas chômé cet été sur le front des transferts. Une semaine après la fin du mercato français, on fait le point sur les mouvements qui ont émaillé le mercato amiénois.

Philippe Hinschberger est satisfait, il a un effectif « plutôt équilibré, avec des forces et des faiblesses, mais plus dynamique. C’est plutôt bien. » L’autre motif de se réjouir pour l’entraîneur amiénois, c’est que les contours de son effectif ont été rapidement mis en place. Sur les 23 joueurs de champ sur lesquels il compte, 20 étaient déjà là deux semaines après la reprise, la suite ne servant qu’à de petits ajustements, surtout dans le sens des départs.

C’est ce sens des départs qui a été le plus chargé, en effet. Aux 7 joueurs en fin de contrat ou en fin de prêt (Thuram, Lusamba, Gnahoré, Zungu, Bamba, Diakhaby, Dossevi) se sont ajoutés les départs d’Akolo, Lomotey et Pavlovic, les prêts de joueurs mis sur le côté (Traoré, Lahne, Ciss) mais aussi de Tokpa. Avant les départs tardifs de Bianchini, Monzango et surtout Badji. Soit 17 joueurs qui ont quitté la Somme durant l’été.

À l’inverse, en intégrant des jeunes du centre de formation et en souhaitant limiter la taille du groupe, l’Amiens SC a été plutôt sage dans le sens des arrivées. Après Leautey, Ring, Charruau, Barry, Chibozo et Gélin arrivés tôt, seuls Cissé et Bandé ont rejoint le groupe plus tardivement, une fois la saison commencée, pour renforcer un secteur offensif un peu léger numériquement. Soit 8 arrivées, 10 en comptant les retours de prêts de Gomis et Assogba, même si ce dernier n’a toutefois pas encore été couché sur la feuille de match.

Une attaque remodelée

C’est donc bien devant que l’effectif a le plus changé. De quoi en faire dire quelques mots au coach amiénois. Qui « fonde aussi beaucoup d’espoirs sur Bandé qui était transféré à l’Ajax, il y a 3 ans, ce n’est pas par hasard, il a eu une grave blessure, ça a brisé son élan. » Même s’il reconnait qu’« il va peut-être falloir 1 ou 2 mois » pour le voir à 100%.

Quant à Papiss Cissé, il est perçu comme une véritable solution. Alors qu’il n’a pas encore fait ses premiers pas sous le maillot amiénois, Philippe Hinschberger prévient : « C’est un garçon qui va vous surprendre. Il a 37 ans, il en fait 10 de moins. Il est affûté, il a fait une belle demi-saison l’année dernière, c’est un choix d’amener de l’expérience. Il n’a certainement plus ses jambes d’il y a 10 ans, mais s’il signe, ce n’est pas pour se reposer et pour passer ses week-ends en baie de Somme. J’aime son allure et c’est quelqu’un qui dégage beaucoup d’ondes positives. »

football ligue 2 amiens sc vs paris fc 0044 gazettesports kevin devigne
Hassane Bandé n’a pas encore eu l’occasion de montrer la pleine mesure de son talent mais le joueur arrivé d’Istra (Croatie) est pensé comme un élément important de la refonte de l’attaque amiénoise.

Enfin, il réaffirme ce qui a été dit depuis le début, « Chibozo est un joueur de complément, mais qui nous a montré qu’il pouvait entrer dans les matchs ».

Surtout, le technicien picard assume le fait d’avoir pris des profils différents de celui d’Aliou Badji pour le remplacer : « Je reste sur ma position, Badji et Tolu, ce n’est pas complémentaire du tout. Et Tolu seul devant avec du monde autour, on l’a essayé, ça ne marche pas très bien. Un garçon habile techniquement, qui va conserver les ballons, décrocher dans les bonnes zones pour libérer l’autre et qu’il prenne de l’espace, ça peut être très intéressant. »

Des écartés retrouvent le groupe

Alors, un groupe réduit, mieux construit, constitué rapidement, tout semble aller pour le mieux. Reste tout de même un bémol : 4 joueurs mis sur la touche depuis la reprise, Gomez, Sangare finalement pas parti, Sy et Ouhatti, n’ont toujours pas trouvé preneur, même s’il reste quelques rares championnats dont le mercato n’est pas fermé.

Or, selon la charte du foot professionnel, ils doivent être réintégrés au groupe d’entraînement de Philippe Hinschberger. Une épine dans le pied de celui qui voulait un groupe resserré et débarrassé de joueurs non inscrits dans le projet. Mais à laquelle le coach répond laconiquement : « On a des obligations, on les remplira. »


Départs

  • Yohann Thuram (Quevilly RM)
  • Mateo Pavlovic (Rijeka)
  • Nathan Monzango (Pau)
  • Emmanuel Lomotey (Malmö)
  • Gaoussou Traoré (Concarneau, p.)
  • Arnaud Lusamba (Alanyaspor)
  • Eddy Gnahoré (Ascoli)
  • Bongani Zungu (Mamelodi Sundowns)
  • Adama Diakhaby (libre)
  • Mathieu Dossevi (libre)
  • Amadou Ciss (AEL Limassol, p.)
  • Abdoul Kader Bamba (Nantes, r.p.)
  • Chadrac Akolo (Saint-Gall)
  • Aliou Badji (Bordeaux, p.)
  • Darell Tokpa (Saint-Brieuc, p.)
  • Florian Bianchini (Châteauroux, p.)
  • Jack Lahne (Újpest, p.)

Arrivées

  • Paul Charruau (Red Star)
  • Abdourahmane Barry (Greuther Fürth)
  • Sebastian Ring (Wisla Cracovie)
  • Antoine Leautey (Gil Vicente)
  • Youssouf Assogba (Jönköping, r.p.)
  • Jérémy Gélin (Rennes)
  • Iron Gomis (Dunkerque, r.p.)
  • Ayman Ouhatti (Orléans, r.p.)
  • Hassane Bandé (Ajax Amsterdam)
  • Papiss Cissé (Rizespor)
  • Ange Chibozo (Juventus Primavera, p.)


L’effectif 2021/22

  • Gardiens (4) : Gurtner, Charruau, Rongier, Kayaya
  • Défenseurs / Pistons (12) : Nojo Fofana, Mendy, Opoku, Barry, Diabaté, Leautey, Assogba, Degrumelle, Xantippe, Ring, Ouattara, Sy
  • Milieux (9) : Benet, Gélin, Lachuer, Gomis, Doums Fofana, Gene, Junior Fofana, Dupays, Ouhatti
  • Attaquants (6) : Arokodare, Cissé, Bandé, Chibozo, Gomez, Sangaré


Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports