FOOTBALL : L’Amiens SC se contente de la victoire

football ligue 2 asc annecy gazettesports kevin devigne 03
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Amiénois, crispés par la pression du match, sont conscients d’avoir livré une piètre prestation contre Annecy (1-0). De cette première à domicile en Ligue 2, ils ne retiendront que les trois points.

Il suffit parfois d’un rien pour faire basculer un match. Le but de Tolu, sur un centre d’Iron Gomis, dans les dernières minutes de la partie, en est la preuve. L’attaquant nigérian permet d’offrir la victoire à l’Amiens SC au terme d’un match qui « ne restera pas dans les annales » selon l’aveu même de Philippe Hinschberger. De quoi laisser un goût amer à son homologue annécien. C’est un « hold-up à domicile » lançait Laurent Guyot. « On n’a pas su prendre de l’avance en première mi-temps. On ne met pas de danger, donc il y a de l’espoir. Le football c’est de l’efficacité, quand vous avez un joueur comme Tolu, une montagne de deux mètres, vous vous doutez qu’il peut être dangereux à un moment. »

Avant l’ouverture du score, le spectacle livré par les coéquipiers d’Iron Gomis, entrée à la mi-temps avec Formose Mendy et Ange Chibozo avait de quoi inquiéter. « Ils ont eu la maîtrise, ce qu’on aurait dû avoir à domicile, mais on a su faire le dos rond et ressortir de ce match avec les trois points, c’est l’essentiel » retenait le milieu de terrain.

Cette première mi-temps est la pire depuis que je suis à Amiens

Philippe Hinschberger, entraîneur de l’Amiens SC

En première période, les joueurs de l’Amiens SC ont semblé comme tétanisé. C’est simple, les Amiénois n’ont pas frappé une seule fois au but et ont laissé la maîtrise du ballon à leurs adversaires. « On a fait une première mi-temps pauvre. Je ne voyais pas comment on allait marquer un but. On a manqué de beaucoup de confiance et de sérénité. Cette première mi-temps est la pire depuis que je suis à Amiens » concédait l’entraîneur picard.

Pire encore, ils auraient pu rapidement se mettre en danger avec un arbitrage moins clément. La prestation de Nicholas Opoku, averti dès la 36ème minute de jeu est au cœur des débats après un tacle appuyé en seconde période qui aurait pu être sanctionné d’un second carton. « C’est ahurissant qu’Amiens finisse à onze, sachant que c’est a priori presque rouge direct sur le tacle (ndlr : d’Opoku), je ne me l’explique pas » s’insurgeait Laurent Guyot. Interrogé, Philippe Hinschberger préférait botter en touche. Mais l’entraîneur amiénois a bien senti que son joueur était sur la corde rouge, en le sortant dans la foulée (69′).

football ligue 2 asc annecy gazettesports kevin devigne 56
Titulaire en défense centrale, Nicholas Opoku a souffert, comme l’ensemble de la charnière à trois. Barry a cédé sa place à la mi-temps, tandis que Fofana a failli provoquer un penalty après 3 minutes de jeu.

Grâce aux arrêts de Gurtner, à un Tolu ultra réaliste et avec un bon coaching en deuxième mi-temps, les Samariens sont parvenus à l’emporter sur la plus petite des marges. Ce succès est un vrai soulagement pour le groupe, désireux de ne pas répéter le début de saison dernier où ils s’étaient inclinés lors des trois premières journées du championnat. Ce résultat doit leur permettre de se libérer avant d’aller affronter Sochaux la semaine prochaine.


Amiens SC – FC Annecy : 1-0 (0-0)

But : Tolu 83′

Amiens SC : Gurtner – Leautey, Barry (Mendy 46′), Opoku (jaune 36′, Gene 69′), Fofana, Xantippe (Ring 79′) – Gelin, Doums Fofana (Gomis 46′), Benet – Tolu, Bianchini (Chibozo 46′)

FC Annecy : Escales – Temanfo (jaune 54′), Mendy (jaune 74′), Lajugie, Jean (jaune 92′), Bastian (Rocchi 87′) – Kashi (jaune 28′), Phliponeau (Billemaz 78′) – El Jaouhari, Sahi (Farade 66′), Bosetti (jaune 17′ ; Testud 65′)


Julien Benesteau

Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports