FOOTBALL – Ibrahima Thiam : “Il faut savoir reculer pour mieux sauter”

ibrahima thiam
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Première recrue du Longueau version N3 de Christophe Huck, Ibrahima Thiam est revenu sur son arrivée et les raisons de cette dernière. 

Après avoir débuté en Guinée dans son pays natal, il passe par le Maroc, l’Espagne puis la France où il connaît notamment le centre de formation d’Évreux puis de l’ASC avant de rejoindre l’année dernière l’AS Beauvais en N2. Il a décidé de rejoindre Longueau en vue de la saison prochaine. 

Quelles sont les raisons de votre venue à Longueau ?

C’est avant tout la confiance du coach Huck que j’ai côtoyé au centre de formation de l’ASC. Après ma saison à Beauvais qui ne s’est pas très bien passé, j’avais envie de jouer et me relancer. J’ai donc décidé de rejoindre le projet de Longueau en N3. 

Est-ce que c’est un échec de descendre d’une division ?

Non, je ne considère pas du tout ça comme un échec. C’est plutôt une épreuve et ça fait partie du football. Parfois il faut savoir reculer pour mieux sauter et c’est ce que j’espère faire. 

Quel a été le discours du coach pour vous convaincre ?

Il m’a dit qu’il avait eu de bons échos sur ma personnalité et qu’elle correspondait à ce qu’il cherche. Ensuite on a parlé football et son discours m’a plu. C’est un formateur, je suis encore jeune et il peut m’apprendre énormément. 

Comment avez-vous vécu votre passage à Beauvais ?

C’était compliqué de ne pas jouer et forcément j’étais déçu. Mais c’était aussi enrichissant pour ma part. J’ai essayé de tirer le maximum de positif de cette expérience. Cela m’a ouvert les yeux sur ce que j’ai encore à faire. C’était ma première saison en dehors du centre de formation. J’ai pu côtoyer de très bons joueurs et d’anciens professionnels. S’entraîner au quotidien avec eux permet de s’améliorer et de progresser même si l’on joue peu.  

Quels sont vos objectifs l’année prochaine ?

Je me suis fixé plusieurs objectifs et le premier est de gagner ma place de titulaire et de m’adapter le plus vite possible à l’équipe. Après je suis attaquant j’ai envie de marquer le plus de buts donc pourquoi pas finir meilleur buteur. Ensuite j’espère aider du mieux possible l’équipe à obtenir le maintien. 

Vous arrivez dans une équipe déjà bien en place, il y a de l’appréhension ?

Non, pas du tout. Ça fait partie de la vie de footballeur et je ne me fais pas de soucis sur le fait que je vais m’adapter. Ce n’est pas la première fois que je connais cette situation et de toute façon dans le football à la fin c’est toujours le terrain qui parle. Et je connais certains joueurs que j’ai côtoyé à l’ASC donc cela peut aussi m’aider dans l’intégration au groupe. 

Aurélien Finet

Crédit Photo : ESC Longueau