FOOTBALL : Ailly-sur-Somme tient son nouveau coach 

jean charles suiveng
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le départ de Pierre-Alain Lavillette, Ailly-sur-Somme a trouvé son nouveau coach en la personne de Jean-Charles Suiveng. Ancien adjoint de Titi Buengo à Camon ou encore coach de la réserve de Longueau. 

Pourquoi avoir fait le choix de rejoindre Ailly-sur-Somme ?

C’est le club qui m’a contacté par l’intermédiaire de Terry Lavillette. On a échangé puis j’ai rencontré le président et le président adjoint. J’ai tout de suite été séduit par le projet et les personnes que j’avais en face de moi. Après un petit temps de réflexion j’ai donc décidé de rejoindre le club. C’était aussi pour moi l’occasion de retrouver un projet après mon départ de Camon. J’avais l’envie de reprendre un rôle de numéro 1 dans une équipe de Ligue, cette proposition est donc tombée à pic. J’ai retrouvé un esprit familial comme j’ai connu à Longueau qui prouve que cet esprit de bande de potes qui évoluent ensemble peut avoir des résultats. En rencontrant les joueurs et les bénévoles j’ai tout de suite ressenti cela et ça a conforté mon choix. 

J’avais l’envie de reprendre un rôle de numéro 1 dans une équipe de Ligue, cette proposition est donc tombée à pic.

Allez-vous vous entourer du staff actuel ?

Oui, je vais rester avec les mêmes personnes qui ont accompagné Pierre-Alain Lavillette l’année dernière. Terry Lavillette restera adjoint, c’est lui qui est venu me chercher et c’était aussi une des conditions, de devoir travailler avec lui. C’est un enfant du club et je vais m’appuyer sur lui et sa connaissance du groupe. Après, les choses sont claires, je suis le numéro 1 et lui adjoint. Il a cette volonté de continuer à jouer, il voulait donc quelqu’un pour prendre le relais capable de travailler avec lui. On va se mettre rapidement au travail pour préparer au mieux la saison. 

Vous arrivez dans un projet axé sur les jeunes et le long terme. C’est aussi ça qui vous a plu ?

Oui, le fait que le projet soit axé sur des jeunes est une très bonne chose, je trouve. C’est dommage de former des jeunes et de ne pas s’appuyer dessus surtout quand certains ont le niveau. Le club est reparti sur ce projet-là après plusieurs saisons compliquées et, pour le moment, ça marche. Il faut trouver un équilibre entre la jeunesse et l’expérience pour ne pas manquer de maturité par moments. Je trouve que le groupe est très bien construit dans ce sens. C’est aussi plaisant pour un coach de pouvoir faire évoluer et suivre ses jeunes. 

Pierre-Alain a fait du très bon travail. […] Je vais essayer de poursuivre dans ce qui a été fait en ajoutant ma touche.

Vous passez après un entraîneur qui a réussi, ce n’est jamais facile ?

Oui, Pierre-Alain a fait du très bon travail et quand je l’ai rencontré je l’ai d’ailleurs félicité pour ses deux années. De ce que j’ai pu retirer de nos échanges et de ce que j’ai pu lire, c’est quelqu’un qui a mis énormément de rigueur et d’exigence dans le travail. On m’a d’ailleurs demandé de faire de même. Je vais m’y atteler et essayer de poursuivre dans ce qui a été fait en ajoutant ma touche. Il faut savoir surfer sur cette spirale positive de la montée. 

Avez-vous pu identifier les forces et faiblesses du groupe ?

Non, pas vraiment, je n’ai pas encore rencontré tout le groupe et je ne les ai pas vus jouer. Après de ce que j’ai vu, c’est une équipe qui a pris très peu de buts mais qui, à l’inverse, marque peu. On va donc essayer de conserver cette solidité défensive tout en arrivant à être plus prolifique offensivement. 

J’imagine que vous allez devoir renforcer l’effectif ?

Oui, on va devoir, sur quelques points, faire des ajustements. On a déjà ciblé quelques postes où l’on espère du renfort. Après on ne va pas recruter pour recruter il faut que le joueur apporte un vrai plus à l’équipe. Surtout, il faut qu’il corresponde aux valeurs du club et à l’esprit de l’équipe. On va s’attacher avant tout à prendre de bons mecs qui vont se fondre dans le groupe. Ici, il n’y a pas de stars mais une équipe. Ça ne va pas être simple car on n’a pas les mêmes moyens que d’autres équipes, il va donc falloir être intelligent. 

Quels vont être les objectifs ?

Le président a fixé comme objectif de maintenir le club en R2 l’année prochaine. On va donc essayer de se maintenir le plus rapidement possible pour éviter une fin d’année trop stressante puis ensuite on verra. On est des compétiteurs donc on veut tout le temps gagner et l’on est ambitieux mais il faut savoir être réaliste. On va d’abord essayer de se stabiliser à ce niveau-là puis on verra par la suite. L’équipe réserve aura, elle, l’ambition de monter pour réduire l’écart entre les deux équipes. C’est important de ne pas avoir trop d’écart entre les deux surtout que l’on ne veut faire qu’un groupe. 


Aurélien Finet

Crédit photo : DR