AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « Il faut aller viser la 6ème place »

football ligue 2 amiens sc asc dijon gazettesports kevin devigne 82
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

C’est un Philippe Hinschberger ayant mis la lutte pour le maintien derrière lui et qui vise désormais plus haut qui s’est présenté en conférence de presse avant la réception de Bastia.

  1. Le groupe est au complet. On a récupéré Régis. Aliou plus ou moins, c’est la seule incertitude.

  2. Ça s’est bien passé cette semaine. Les joueurs mis de côté la semaine dernière, ils ont été punis, quand la punition est terminée, la vie reprend son cours. Après, il y a un élément à prendre en considération, c’est qu’en leur absence, on a gagné à Valenciennes. C’est dur de sortir des joueurs qui participent à la victoire. Chadrac démarrera avec Tolu.

  3. Je n’ai pas eu d’excuses, je n’attendais pas d’excuses, j’attends un comportement professionnel. Hallucinant de ne pas s’excuser ? Des choses hallucinantes, dans le foot, il y en a beaucoup, vous passeriez une semaine avec nous, vous verriez qu’il y en a pas mal.

  4. Les Bastiais : Ils ont fait une saison très honorable pour un promu, ils prennent des points à l’extérieur. C’est une équipe batailleuse, généreuse. Ils sont capables de marquer des buts.

  5. Un potentiel relâchement : Ce qui s’est passé la semaine dernière, ça a aidé à ne pas nous détendre. Ça montre aussi aux joueurs que je reste concentré. On ne peut pas galvauder la fin de saison quand on a gagné aussi peu de matchs. J’attends qu’on enfonce le clou.

  6. Dans mon esprit, on est maintenus, si on n’arrive pas à prendre 2 ou 3 points… C’est sûr que si tu gagnes demain, tu auras les points. Mais ça ne peut pas être un objectif majeur de passer les 42 points. On doit surtout se demander ce qu’on veut faire de notre dernier mois et demi. On va pouvoir jouer plus libérés. Pour moi, notre fin de saison enclenche déjà la saison suivante. Je sais que des clubs ont de grosses mésaventures, mais je ne vois pas comment ça peut nous arriver.

  7. Je n’envisage pas qu’on ne finisse pas bien la saison. Je trouve que mes joueurs sont plutôt dans de bonnes dispositions. Si tu finis 6ème, 7ème ou 8ème, qu’on peut viser, ça voudrait dire que sur les 5 derniers mois, tu auras fait un très bon championnat. Ça doit nous donner des idées. Il faut aller viser la 6ème place.

  8. Ça me fait sérieusement rigoler quand un joueur ou un agent vient pour faire les 2-3 derniers matchs. Parce que ça va changer quoi dans ta carrière de faire 2 matchs en L2 ? De notre côté, on a suffisamment d’informations, après 31 journées, sur qui on peut compter. Je ne suis pas dans cette optique.

  9. Lusamba, il y aura des discussions, ça fait partie des joueurs qu’on peut conserver, d’autant que j’ai vu qu’il n’était pas fermé à une prolongation. On a beaucoup de choses à faire sur la construction de l’effectif, on a 8 joueurs prêtés sur lesquels il faut se demander si je les veux ou pas, on a 8-9 joueurs en fin de contrat, pour qui on doit se demander à qui on propose une prolongation. On a des joueurs à recruter, sur lesquels, si on peut se positionner à l’avance, c’est mieux.

  10. Nicholas Opoku : Il va bien. On va rentrer dans une semaine à 3 matchs, il va en faire au moins un. Mais on a une défense qui tient la route, hormis les 6 buts de Toulouse (4ème défense depuis le passage à 5, malgré cette rencontre, ndlr), je ne peux pas découdre ma défense pour Nicho. Il peut faire les deux postes (à la place de Pavlovic ou Mendy, ndlr). Dans la mesure du possible, dans l’axe, c’est plus facile pour lui.


Morgan Chaumier
Crédit photo : Kevin Devigne – Gazette Sports