BOXE – Jérôme Fouache : « Le Cirque Jules-Verne est mythique et même magique ! »

boxe gala cirque jules verne amiens gazettesports kevin devigne lucas wackmenko vs ousmane diakho (6)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le gala international de boxe anglaise du 2 avril, plusieurs acteurs majeurs de l’Amiens Boxing Club reviennent sur la réussite de cette soirée.

Treize combats, dont quatre professionnels, huit combats amateurs et un en boxe éducative. Près de six heures les yeux rivés sur un ring en ébullition. Le public, venu largement plus nombreux qu’attendu, a assisté à la renaissance de la boxe anglaise au Cirque Jules-Verne.

Organisateur de l’événement, Jérôme Fouache est revenu sur cette soirée « mémorable » et ne compte pas s’arrêter là. « On est très satisfait. Au départ, les régisseurs avaient annoncé 350 personnes et au final, on se retrouve à 750 présents à l’événement… C’est juste formidable ! Le Cirque Jules-Verne est un endroit nostalgique, mythique et même magique ! Je pense qu’il n’y a pas d’endroit comparable. À Amiens, on peut faire de belles soirées, aller voir des matchs, aller partout. Mais le Cirque, c’est comme nulle part ailleurs. Je pense que l’ambiance était bonne et le public a enfin pu retrouver l’ambiance qu’on a connue autrefois. Cela donne envie de réorganiser plus fréquemment des événements comme celui-ci. Ayant autrefois boxé dans ces murs, je pense que le boxeur, comme pour le spectateur se souvient toujours de sa venue au cirque pour aller voir de la boxe. »

Et l’entraîneur du club évoque ses objectifs et ses différents projets en lien avec l’ABC.  « On a commencé doucement, pour ensuite venir chercher une étape au-dessus avec la probable organisation de la finale des championnats du monde avec Ségolène Lefebvre, qui est la seule championne au monde de boxe actuellement en France. On a envie s’ouvrir une autre association, non affiliée à la Fédération avec comme nom : Amiens Boxe 80. Elle regrouperait des chefs d’entreprises dans le but de faire la promotion de la boxe à Amiens. En tout cas, je tiens à dire un énorme merci à nos partenaires et aux différents bénévoles dont le soutien est capital pour organiser de tels rendez-vous. »

boxe gala cirque jules verne amiens gazettesports kevin devigne ethan chelli vs joseph marley (7)
Jérôme Fouache a laissé l’honneur à la jeunesse d’ouvrir la soirée avec le jeune pugiliste de l’ABC Ethan Chelli (en rouge).

À 12 ans, le jeune boxeur Ethan Chelli s’est réjoui d’avoir eu l’opportunité d’ouvrir le gala avec un assaut de boxe éducative. « C’est super pour moi ! En tout cas, j’ai eu beaucoup de chance que cela se fasse car ce n’était pas au programme au départ. On m’a demandé et j’ai accepté et je suis très content d’avoir eu ce moment pour moi sur le ring du Cirque. C’était impressionnant de voir autant de personnes quand on est au milieu de tout (NDLR : sur le ring)… On pourrait même comparer le cirque à une arène. Le combat que j’ai pu faire en début de soirée a permis de présenter aux spectateurs ce qu’est la boxe éducative. »

Le tout jeune sociétaire de l’ABC garde à l’esprit qu’il faudra travailler dur pour prétendre au haut niveau. « C’était du spectacle mais j’ai pu quand même le prendre comme une préparation aux championnats de France. Ça fait déjà 6 ans que j’ai commencé la boxe et j’ai du mal à réaliser mes progrès. Je suis encore très jeune et ça arrive de ne pas avoir envie d’aller aux entraînements mais heureusement que ma famille est là pour me motiver et aller de l’avant. Pour l’avenir, je ne sais pas encore ce que je vais bien pouvoir faire plus tard mais je sais que j’ai vraiment hâte de passer amateur dans les prochaines années. »

Je suis très content de la venue de John (Lafond) au club

Kamel Guercif – Boxeur professionnel de l’Amiens Boxing Club

Auteur d’un très beau combat, le pugiliste Kamel Guercif était en forme et a su mettre fortement en difficulté son adversaire, Ilic Bozidar (Serbie). « C’était un combat difficile face à un adversaire relativement tenace, il a fallu qu’il prenne pas mal de coups pour enfin ensuite attaquer. Mais je suis très satisfait car pour ce soir, ma technique était au-dessus de la sienne, ce qui m’a permis de sortir victorieux de ce face à face. C’est une salle mythique qui a pu accueillir avant nous de très grand noms de la boxe et ça fait toujours plaisir en tout cas de venir boxer ici. »

Le boxeur est très clair sur ses objectifs et compte bien se donner les moyens de les atteindre. « Bientôt, je me prépare à venir chercher un titre national d’ici quelques années. Après on verra de quoi l’avenir est fait. Le club ne cesse d’évoluer et continue de se développer dans la métropole. Par ailleurs, Avec John (Lafond), on entame une très bonne relation. Je suis très content de la venue de John, même si on avait précédemment combattu il y a déjà quelque temps. C’est une très bonne chose de pouvoir le compter parmi nous. Et je tiens à remercier l’ensemble de mon entourage pour leur accompagnement au quotidien auquel rien ne serait pareil sans eux. »

boxe gala cirque jules verne amiens gazettesports kevin devigne georges wiss vs miesi mbemba (18)
« Tayson Wiss » reste toujours invaincu après six combats professionnels.

Lui aussi auteur d’une belle prestation, l’Abbevillois George Wiss a impressionné le public amiénois de par sa technique et revient sur son combat et nous parle des obstacles qu’il a pu rencontrer lors de sa préparation. « Je savais que j’étais prêt physiquement pour ce combat. Avant ça, j’ai pu avoir l’opportunité de continuer à m’entraîner avec Jérôme (Fouache). J’étais prêt mais ma préparation a été stoppée par la crise sanitaire avec mon entraîneur qui avait attrapé le Covid. Cela a un peu ralenti mon rythme d’entraînement mais j’ai continué à boxer, à m’entraîner de mon côté à la salle, j’allais courir et je n’ai fait qu’une seule remise de gants à Amiens. Je viens de réaliser mon septième combat et voir que je suis à l’heure actuelle toujours invaincu et fortement encourageant pour ma carrière. »

Le boxeur est heureux du déroulement de la soirée et clame son admiration pour le Cirque Jules-Verne. « Le Cirque est une très belle salle, notamment pour venir boxer. C’est très satisfaisant de venir boxer avec une aussi bonne organisation. Jérôme Fouache a vu du potentiel en moi et a voulu me faire boxer devant une salle entière et cette confiance qu’il me donne est motivante pour la suite. J’ai pas mal d’objectifs, il faut d’ailleurs en avoir pour pouvoir progresser. Maintenant, on verra bien pour la suite car je débute seulement dans la boxe professionnelle. »


Mathieu Tourbier
Crédits Photos : Kevin Devigne – Gazette Sports