BASKET-BALL – Salah Koné : « Il y a de la frustration, comme souvent »

basketball esclamsbb vs vanves 17eme journee de nm2(reynald valleron) (16)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Après le nouveau revers sur le fil de Longueau face à Calais, Salah Koné s’arrête sur la prestation de son équipe. 

Quel est votre sentiment après cette défaite ?

Il y a de la frustration, comme souvent cette saison, car on n’est pas très loin. Ce match est à l’image de notre saison, encore une fois. On a vu de très bonnes choses offensivement et défensivement, notamment en seconde période. Après, il y a eu trop de faiblesses et d’approximations dans le second quart temps. Cela nous coûte clairement le match. On perd 10 ballons sur le deuxième quart, ce n’est pas possible ! 

Comment expliquer ce passage à vide ?

Encore une fois, on fait preuve de trop de précipitation. Pourtant on avait demandé de jouer sur de longues possessions. On a mieux fait les choses en seconde période, mais l’écart était trop important. Après, notre jeu est basé sur énormément d’intensité et c’est dur de tenir 40 minutes. 

La défense a encore une fois été la clef de cette rencontre ?

Oui, quand on défend très bien comme on a pu le faire, on peut rivaliser. Sinon, c’est trop compliqué, car offensivement on est en difficulté. On essaie avec Liam Michel de travailler pour être dedans dès le début et ne pas être en réaction. Malheureusement, on a ce trou d’air qui nous oblige à courir après le score. On a bien réagi mais cela n’a pas suffi. 

On manque cruellement d’adresse extérieure

Vous avez par contre eu du mal à contenir leur intérieur en première période ?

Oui, on savait que c’était un très bon joueur. On l’a laissé trop souvent prendre position au poste bas dans sa zone de confort. Une fois qu’il a le ballon dans cette zone, c’est difficile de l’arrêter sans faire de faute. On avait pourtant mis des choses en place pour ne pas le laisser jouer dans son jardin. En plus, il a pris confiance rapidement. On a su réagir en seconde période et on l’a logiquement moins vu. 

La connexion intérieure a été performante mais l’adresse a encore fait défaut ?

Oui, on a su trouver nos intérieurs, que ce soit Milan, Julien ou Raphaël, dans de bonnes conditions et à de nombreuses reprises, surtout après la pause. On savait qu’en étant patients et en allant plus en profondeur, on les trouverait. Mais on a parfois eu tendance à ne pas être assez patients, justement. Après, on manque cruellement d’adresse extérieure. Nos joueurs sur les postes extérieurs n’ont pas été en réussite et cela ne nous a pas aidé. Un peu plus de réussite nous aurait permis d’étirer plus la défense et d’avoir des points d’appui. 

L’objectif reste le même jusqu’à la fin de la saison ?

Oui, on va continuer à se battre jusqu’au bout. On veut faire en sorte de continuer de progresser collectivement et individuellement jusqu’à la fin de la saison. On a vu de très bonnes choses dans ce match, d’ailleurs le coach d’en face l’a souligné. On est capable de produire du beau jeu. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’un coach adverse me dit ça. Il faut continuer dans ce sens. 

Ce n’est pas frustrant que l’on vous fasse remarquer cela mais que les résultats ne suivent pas ?

Si, complètement ! Car on sait depuis le début que cette équipe mérite mieux. Après, il faut rester mobilisés et se focaliser sur ce qui ne fonctionne pas. Mais il faut aussi sortir du lot ce qui a fonctionné car c’est comme ça que l’on avancera. 

Aurélien Finet
Crédit photo : Reynald Valleron – Gazette Sports