VOLLEY-BALL : 3 points pris pour l’AMVB face au Pôle France

volleyball amvb vs beauvais (reynald valleron) (21)
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

L’AMVB se déplaçait à Montpellier samedi dernier pour affronter le Centre National Volley-Ball dans sa course au maintien en division élite. Une belle victoire 3 sets à 1 des Amiénois, pour qui la défaite n’est plus vraiment envisageable en cette fin de saison.

Ce long déplacement à Montpellier avait été préparé au mieux pour que les athlètes amiénois soient dans les meilleures conditions possibles, un départ vendredi matin en train jusqu’en Occitanie, un entraînement le vendredi en fin d’après-midi, puis un match avancé à 15h le samedi.  » L’entraînement du vendredi a fait du bien  » précise le coach Ali Nouaour, « Car le gymnase du CNVB est un peu particulier, en dôme comme ça, et il faisait d’ailleurs très chaud, donc c’était une bonne chose qu’on puisse prendre nos marques là bas avant le match. »

Comme l’avait annoncé l’entraîneur picard, il fallait être très vigilant face à cette équipe du pôle France qui pouvait faire appel à ses joueurs aspirants pro de Ligue B. Il semblerait que ces analyses se soient plutôt bien passées pour Ali Nouaour et le capitaine Mehdi Hachemi (mis au repos depuis 2 semaines pour raisons familiales). « Je tiens en premier à remercier le capitaine Mehdi qui m’a épaulé sur la préparation et le coaching de ce match, il est papa depuis peu et c’est pour cela qu’on fait jouer Reynaldo Rogers à sa place, d’ailleurs Reynaldo prend confiance et c’est une bonne chose. »

volleyball amvb vs beauvais (reynald valleron) (24)
Le capitaine amiénois Mehdi Hachemi a épaulé son entraîneur Ali Nouaour dans le coaching des 2 derniers matchs face à Beauvais et Montpellier

Le match commence alors entre les Amiénois et les Montpelliérains, les locaux réalisent une très bonne entame de match, mettant à mal la réception amiénoise en alternant services smashés et flottants, et mènent de 4 points au premier temps mort. Mais les joueurs de l’AMVB se reprennent vite et finissent par imposer leur rythme, stabilisant leurs réceptions et se montrant intransigeants au bloc et à l’attaque pour repasser devant à 14-16. Finalement sereins, ils empocheront le premier set 22 à 25.

Le deuxième set sera expéditif, les Amiénois réalisant un quasi sans fautes, noyant leurs adversaires sous des blocs à répétition et des attaques meurtrières. « En face ils ne voient pas le jour, on bloc énormément, on défend tout et on finit les points derrière » explique Ali Nouaour. L’AMVB remporte le deuxième set 14-25.

C’est une petite piqûre d’orgueil qui frappe les jeunes joueurs du pôle France dans le 3ème set, qui se remettent à jouer et mène rapidement la danse face aux Amiénois. « On n’avait pas un effectif au mieux de sa forme » explique Ali Nouaour qui ne pouvait malheureusement pas compter réellement sur ses remplaçants. « Mehdi est fatigué avec son bébé, Damien Barry a retrouvé les entrainements il y a 2 semaines à peine et Symon Bardoul avait une pointe aux abdominaux, donc forcément sur un effectif de 11 joueurs on se retrouve rapidement à 8 et c’est compliqué de faire tourner ». L’AMVB baisse en intensité et se dérègle en réception et à la passe, laissant le CNVB empocher la 3ème manche 28-26.

Pour le 4ème set, le coach des aigles et son capitaine ont pris la parole, apaisant ainsi les craintes de leurs joueurs, à l’image du passeur serbe Mario Medan  » qui avait besoin d’être rassuré «  explique Ali Nouaour.

Et c’est donc comme pour le 2ème set que les Amiénois reviennent sur le terrain, imposant leur volley-ball, et se montrant extrêmement performants sur tous les compartiments de jeu, ne laissant que trop peu respirer les montpelliérains et s’imposant 10-25.

On retiendra une énorme performance du central cubain Isbel Mesa Sandoval et une très belle prestation du pointu brésilien Reynaldo Rogers qui a su remplacer avec brio son capitaine Mehdi Hachemi.

L’AMVB remporte donc ce match 3 sets à 1, reprend 3 points et une place au classement même si ce dernier reste très serré. « Il faudra qu’on fasse notre championnat, qu’on joue solidaires et avec la hargne comme on a pu le faire sur nos deux derniers matchs » conclut Ali Nouaour.

Florentin Gerbet

Crédits photos : Reynald Valleyron