BOXE : Nicolas Entremont sacré champion de France

e7782f79 ddb8 41f0 a96e ef18f2cb86a5
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Avec ce titre de champion de France, c’est un beau week-end pour Nicolas Entremont et son club de l’ASC Boxe Française. Son entraîneur Mohammed Oudji revient sur l’ascension et la victoire de son boxeur.

Alors qu’il entraîne depuis presque 40 ans, la stratégie de Mohammed Oudji ne change pas. L’union entre la stratégie et la technique est la recette qui continue de fonctionner et permet, encore maintenant, de poursuivre l’ascension de la boxe amiénoise au plus haut niveau. Lors de son combat face à Alexis Slaswki, son « élève » Nicolas Entremont a privilégié sa grande connaissance technique, au fil des rounds. Ce qui lui a permis d’obtenir la décision des juges en sa faveur et de remporter un titre de champion de France des poids lourds à Calais qu’il convoitait depuis déjà plusieurs années.

Mohammed Oudji se dit « fier » de son boxeur qui n’a pas ménagé ses efforts depuis de longs mois. « Nicolas (Entremont), c’est une force tranquille qui ne s’est pas seulement contenté de boxer, mais qui a montré que face à son adversaire, il était celui qui appliquait et étudiait, dans sa forme la plus méticuleuse, la technique. Sa boxe était juste superbe. C’est un garçon que je suis depuis de nombreuses années et il a toujours su appliquer les consignes qu’on lui donne et hier soir, il a su les appliquer de la plus belle des manières. » L’Amiénois était rempli de stress. Mais il a su l’évacuer au bon moment, grâce à la présence de son entraîneur. « Il était malgré tout très stressé avant le combat et mon rôle, en plus de l’entraîner, était aussi de le préparer mentalement, en détendant l’atmosphère, pour évacuer le stress négatif et faire place à un stress positif juste avant le combat. Je l’ai toujours soutenu depuis de longues années et ça a payé ce soir. »

Je suis très fier (…) d’avoir pu former ce grand champion qu’est Nicolas

Mohammed Oudji – Entraîneur de l’Amiens SC Boxe Française

C’est une belle revanche pour le boxeur sociétaire de l’Amiens SC Boxe, qui avait raté sa finale en 2020 à cause de la crise sanitaire. « Malgré la frustration qu’il avait pu avoir de ne pas boxer en 2020, il a su rebondir et s’exprimer sur le ring en remportant ce titre. C’est un de mes premiers boxeurs qui a gagné un titre chez nous avec un bac +5 et je me permets de le dire car généralement les grands boxeurs que j’ai pu entraîner par le passé, qui sont revenus avec un titre de champion national et international, sont souvent issus de la classe populaire. C’est une très bonne chose pour moi d’avoir pu entraîner une multitude de profils différents et je suis très fier, durant ces presque 40 années d’entraîneur, d’avoir pu former ce grand champion qu’est Nicolas (Entremont). C’est que du bonheur pour moi ! »

En plus de ce titre, l’entraîneur amiénois tient à également saluer les progrès qu’a pu faire son deuxième boxeur, Bertrand Letailleur, lui aussi engagé dans cette aventure, hélas éliminé en demi-finale. « On pense aussi à Bertrand (Letailleur) qui a réalisé un très beau parcours jusqu’aux demi-finales où il a perdu par disqualification à cause d’un coup interdit. C’est triste pour lui, mais ce week-end Nicolas a voulu à tout prix lui rendre hommage en se donnant à fond pour aller chercher ce titre. Même s’il n’y a qu’un seul titre sur les deux boxeurs engagés, je tiens à tous les deux les féliciter pour leur parcours et je vais continuer à rester présent pour eux, par la suite. Mention spéciale aux entraîneurs qui ont pu m’accompagner durant cette longue période de travail pour nos deux boxeurs. Merci à eux pour leur investissement. »


Mathieu Tourbier
Crédit Photo : Mohammed Oudji – ASC Boxe Française