LES GOTHIQUES : Démarrer du bon pied les play-offs à Cergy

hockey ligue magnus gothiques amiens hormadi anglet gazettesports kevin devigne 70
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Ça y est, nous y sommes, les play-offs sont de retour. Annulés l’an dernier en raison de la pandémie de covid-19, les Gothiques d’Amiens y auront cette fois-ci l’occasion de défendre leur couleur, face à la très offensive équipe de Cergy-Pontoise.

Depuis quelques jours les Amiénois sont passés en mode play-offs. Les barbes se rallongent sur les visages, tandis que les nuits s’écourtent. « Mais c’est comme ça les play-offs » explique Anthony Mortas, qui « a du mal à dormir ». Déjà dans « sa bulle », l’entraîneur picard « ne pense qu’à ça ». À la veille de prendre le bus pour le court déplacement à Cergy, il décortiquait encore le jeu de son futur adversaire afin de « donner le maximum d’informations aux joueurs pour qu’ils sachent à qui ils vont avoir affaire ».

D’ailleurs, le staff peut se réjouir de ne pas avoir à passer des heures sur la route. Un luxe dont ils ne vont pas se priver, puisqu’ils prendront la direction de l’Aren’Ice juste après un morning skate vendredi matin, le temps pour le groupe de manger sur place et de faire la sieste à l’hôtel. « Pour être dans les meilleures conditions possibles » pour ces deux premières rencontres chez les Jokers, ils dormiront sur place.

hockey ligue magnus gothiques amiens boxers bordeaux gazettesports kevin devigne 35
Mis à part la ligne Pearce-Naas-Tiala, en grande forme, la composition des autres lignes offensives et leur entente sur la glace reste incertaine et sera, à n’en pas douter, l’une des clés de la série.

Afin de préparer au mieux cette série, Anthony Mortas peut s’appuyer sur les matchs qu’ils ont disputés cette saison contre les Jokers. « On va se servir des images où on les a dérangés, mais aussi de celles où on a eu des moments de faiblesse, pour que les joueurs aient toutes les cartes en main et qu’ils n’aient pas d’interrogations sur certains jeux » détaille-t-il. En saison régulière, avantage pour Amiens qui l’a emporté à trois reprises sur Cergy. Néanmoins, le capitaine des Gothiques, Romain Bault ne se fait pas d’illusions, « les compteurs sont remis à zéro » en play-offs.

Contenir l’attaque des Jokers

D’autant que la série s’annonce serrée, entre le quatrième et le cinquième de la Ligue Magnus. L’affiche promet aussi d’être une belle opposition de style. D’un côté les Jokers détiennent l’une des meilleures attaques du championnat avec 177 buts inscrits, portée par les performances de Kearney (60 points) et Hordelalay (59 points). Tandis que les Amiénois vont pouvoir s’appuyer sur leur défensive, caractéristique première du jeu prôné par leur entraîneur. Surtout qu’aux avant-postes, ils devront se passer d’Alexandre Boivin, Tomas Simonsen et de… Donát Szita, gêné par une douleur à la cuisse.

En revanche, Jérémie Romand et Joey West feront leur retour. Seront-ils prêts pour le combat qui les attend ? À ce sujet, Anthony Mortas ne se fait pas de soucis, « en play-offs on ne sent pas la douleur, avec l’adrénaline au bout de 20 minutes il y a assez de sécrétion pour ne pas avoir mal ». Le gardien Lucas Savoye, pour qui ce sera la dernière campagne de play-offs, sait « que peu importe l’effectif qu’on a, on est capable de battre Cergy. Comme pendant la saison régulière, on ne se préoccupe pas trop des absents On se préoccupe de ceux qui sont dans le vestiaire et prêts à jouer. »

Pour ce tant attendu quart de finale, les hommes d’Anthony Mortas ont mis le maximum de chances de leur côté « pour pouvoir performer et allonger la saison le plus longtemps possible ».


Vendredi 11 mars 20h30

quart de finale de Ligue Magnus, match 1 à l’Aren’Ice de Cergy

Cergy-Pontoise – Amiens


Julien Benesteau
Crédit photo : Kevin Devigne (archive) – Gazette Sports