CANOE-KAYAK : La Somme espère des lendemains meilleurs

lionel canoe kayak 2
Ⓒ Au bureau Margaux Delétré et Philippe Vermersch
Publicité des articles du site GazetteSports

C’est toujours un plaisir que de se retrouver à l’occasion d’une assemblée générale du comité de la Somme de canoë-kayak.

Un comité de la Somme présidé depuis plusieurs années déjà, de main de maitre de surcroit, par Philippe Vermersch, également président du club Picquigny Vieille Somme.

Dans son rapport moral d’activité, le président n’a pas caché la vérité : « Il faudra rapidement tourner la page 2021 et regarder l’avenir avec optimisme mais également ténacité. La COVID a complètement destructuré nos modes de fonctionnement et le dynamisme de nos membres. Nous avons aussi subi une météo désastreuse.

Nos chiffres de licenciés n’ont pas encore retrouvé ceux de 2019 mais il est quand même en hausse par rapport à 2020. Je préfère regarder les verres à moitié pleins plutôt qu’à moitié vides.

La Fédération française a bouleversé son système de fonctionnement car la prise de licences se fait maintenant soit à l’année soit sur 3 mois. Cela permet au licencié de se tourner soit vers la compétition soit vers le loisir. De même qu’une licence dirigeant est octroyée aux personnes qui ne montent jamais sur l’eau ».

Philippe Vermersch a aussi regretté que l’effet post JO ne s’est pas produit dans notre département. Mais il est vrai qu’à Tokyo, les Français n’ont pas ramené de médailles alors qu’on le sait, Tony Estanguet le grand patron des JO 2024, est issu de ce sport.

« Il faudra donc en tirer toutes les leçons et nous remettre en question  si nous ne voulons pas nous ridiculiser une fois de plus aux Jeux de 2024 ».

On le voit, Philippe Vermersch n’a pas mâché ses mots. Au delà de toutes ces difficultés du moment, il a évoqué les bons moments passés dans ce sport :

« C’est une multitude de points positifs que je souhaite souligner, des rencontres merveilleuses, des projets aboutis, ou en cours de réalisation, la confiance de nos partenaires, le maintien de l’équilibre financier et des emplois, le développement touristique, la reconnaissance d’un sport utile à l’épanouissement de l’homme dans son élément de prédilection qu’est la nature ».

Johann Beldame, officiellement CTD

Philippe Vermersch a signalé que Johann Beldame, qui occupe la fonction d’agent de développement a été officiellement nommé conseiller technique départemental du canoë-kayak. Une promotion tout à fait normale et méritée.

lionel canoe kayak
Johann Beldame nouveau conseiller technique départemental aux côtés de son adjoint Mathias Humel.

A ses côtés, il aura la présence de Mathias Humel actuellement en formation BPJEPS en alternance à Vaires sur Marne Présent à cette assemblée générale, l’actuel trésorier du comité régional des Hauts de France Alain Lengellé.

Il a annoncé qu’il était candidat à la présidence car le précédent titulaire a démissionné et les élections auront lieu dans une semaine. Il appartenait à Margaux Delétré, vice-présidente du conseil départemental et surtout chargée des sports, de parler de ce sport mais aussi des… J O de Paris en 2024.

On sait que notre département est particulièrement impliqué et qu’il sera sur le passage de la Flamme Olympique. C’était la première fois qu’elle venait dans ce site magnifique qu’est la base nautique de Picquigny. Elle s’est montrée élogieuse envers le président Vermersch mais aussi elle a évoqué le rôle des bénévoles :

« D’abord, le bilan que vous avez présenté prouve que vous avez su sortir la tête hors de l’eau. Je suis admirative de ce que vous faites.

Maintenant, au sujet des bénévoles, ils sont indispensables et sans eux, il n’y a pas de lien social. J’aimerais que les bénévoles soient plus reconnus mais je pense que c’est au Parlement d’en débattre. Mais je crains que nous n’allions vers une crise du bénévolat. »

Margaux Delétré a indiqué que le Département allait soutenir le sport de haut niveau donc professionnel, également le sport handicap et pour ce qui concerne Paris 2024, elle souhaite que ce soit une formidable opportunité d’aller chercher les jeunes. Ceux-ci sont encore trop peu nombreux à pratiquer le sport.

Elle a indiqué que la Somme serait sur le passage de la Flamme Olympique et ce sera l’occasion pour des sportifs d’être des porteurs de la flamme.

Enfin, sur un plan purement canoë-kayak, notons avec plaisir le retour chez nous de Caroline Loir qui a été formée à Rivery, est partie ensuite à Pau et revient à .. Picquigny. Une excellente nouvelle qu’a annoncée Philippe Vermersch, un président heureux.


Lionel HERBET

Crédit photos : DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.