FOOTBALL (F) : L’ESC Longueau continue de positiver

gazette esc longueau gouvieux 3
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Face à Gouvieux, les demoiselles d’Estelle Boëtte n’ont pas tremblé et signent un deuxième succès, en autant de sorties, cette année…

Les échéances, en ce début d’année, se suivent et paraissent vouloir se ressembler pour l’ESC Longueau. Lauréates, une semaine auparavant, de l’Olympique Saint-Quentin (1-0), les protégées d’Estelle Boëtte ont profité de la réception de Gouvieux pour doubler la mise (3-0)

« Certains prendront peut-être soin de souligner qu’à la lecture du classement, ce résultat n’est que légitime. Certes, mais j’apprécierais souligner que les confrontations avec des adversaires en proie au doute, animés par cette énergie du désespoir, ne demeurent pas aussi simples à remporter. N’est-ce pas ce genre de duel que l’on considère très souvent comme des matchs pièges ? »

N’est-ce pas ce genre de duel que l’on considère très souvent comme des matchs pièges ?

Estelle Boette

En quelques mots, Estelle Boëtte s’attache à remettre les « points sur les I », refusant ainsi de « minimiser » la prestation de ses protégées. Victorieuses – il est vrai – d’une formation isarienne, laquelle s’impatiente toujours de remporter un premier succès cette saison.

« Notre effectif est jeune, assurément perfectible mais également inexpérimenté. Les filles progressent au fil des rencontres. Ce rendez-vous est aussi un révélateur. Elles ont su gérer leurs émotions, faire preuve de maîtrise afin de vaincre. Prenant bien soin d’éviter la cruelle désillusion que personne n’osait imaginer. Et pourtant, les coups de théâtre existent… C’est pour cette raison qu’il convient de bien saluer leur prestation. »

gazette esc longueau gouvieux 1

Propos élogieux, déclinés cependant avec retenue, de la part d’une responsable technique qui attend « encore plus » de ce groupe. Une exigence que l’intéressée « assume », elle qui veille sans cesse à rappeler également : « Notre objectif est cette troisième place. Pour cela, il va nous falloir collecter d’autres points et donc être efficaces. Nous avons parfois pêché dans le dernier geste dimanche. Nous avons donc encore des progrès à accomplir » évoquait, d’un ton espiègle, Estelle Boëtte. Laquelle se remémorait, « entre autres », les infructueuses tentatives d’Émeline Caillaux puis Clara Tournelle qui aurait alors pu donner de l’ampleur à une ouverture du score de Oissula Miradji.

Le calendrier nous offre l’occasion d’évoluer à domicile à trois reprises consécutivement. Une opportunité qu’il convient de saisir

« Je tiens surtout à féliciter ce groupe qui, en dépit de fréquentes redistributions des rôles, reste néanmoins cohérent, solidaire, déterminé et entreprenant. C’est notre force, j’en suis convaincue » précisait encore l’intéressée. Tout en s’empressant d’adresser un petit clin d’œil à Saïda Abdou qu’un (malencontreux) coup de coude allait lui imposer « trois points de suture en tout début de rencontre »

Avec deux succès – en autant de prestations en cette nouvelle année -, l’ESC Longueau accueillera Pont-Sainte-Maxence le 27 février. « Le calendrier nous offre l’occasion d’évoluer à domicile à trois reprises consécutivement. Une opportunité qu’il convient de saisir » chuchotait la coach longacoissienne. Un souhait, un vœu qui résonne tel un (prochain) but à atteindre.

  • AMIENS. Stade Virgile Dufossé. ESC Longueau bat Gouvieux 3-0

Arbitre : M. Lecerf

Gazon synthétique. Temps ensoleillé.

Buts pour l’ESC Longueau : Oissila Miradji, Tiffany Quillet, Océane N’Tao Akre Amon.

  • ESC LONGUEAU : Jennifer Cytarzinski (cap) ; Valentine Ghaouti, Louane Meuk, Maëva Damis, Pauline Malard, Emeline Caillaux, Megg Schmuck, Tiffany Quillet, Clara Tournelle, Asrah Boinamri, Oissula Miradji, Saïda Abdou, Océane N’Tao Akre Amon, Estelle Boëtte.

Fabrice Biniek

Crédit photo : Aurore Delépine (ESC Longueau)