BADMINTON : Un jour sans…

badminton nationale 3 auc amiens rueil gazettesports kevin devigne(1) 10
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Samedi 12 février, l’équipe fanion de l’Amiens UC Badminton était en déplacement à Gravelines pour espérer engranger de précieux points en vue d’un maintien dans le championnat.

Les Samariens, en mauvaise posture, se déplaçaient chez leurs concurrents directs au maintien dans le cadre de la 7ème journée de championnat, cependant, les Amiénois ne sont pas parvenus à se donner des occasions de faire douter leur adversaire. Une rencontre sans réussite du côté des joueurs de l’Amiens UC Badminton et des espoirs rapidement réduits à néant, dans une rencontre à sens unique. Retour sur le fil de la rencontre.

Yvon Crépelle ouvre la rencontre, opposé à Giuseppe Terny. On observe rapidement un match où les deux hommes se rendent coup pour coup. Dès la moitié de la première manche, le Gravelinois prend facilement l’avantage sur son adversaire, grâce à une prestation plus technique et une meilleure intelligence de jeu, il vient solder le premier set à 21-13. La deuxième manche est dans son ensemble similaire à la première, un jeu toujours plus appliqué de la part de Terny, qui s’offre une victoire logique dans le second set 21-12. 1-0 pour Gravelines.

En simple homme 2, c’est Kilian Marzin qui fait son retour, l’Amiénois fougueux, qui avait fait bonne impression lors de la journée 3 face à Boulogne/Mer, se retrouve face à Louis Baron. Un match irrégulier de la part des deux joueurs, mais surtout, l’AUCiste n’arrive pas à prendre de vitesse le Gravelinois et commet de trop nombreuses fautes. Il s’incline 17-21 / 8-21 faisant preuve de beaucoup de frustration. 2-0 pour Gravelines.

En double dames, les Amiénoises Marie Hernout et Doriane Liard affrontent Paige Butler et Hélène Guilluy. À l’image du simple homme, le jeu est rapide et puissant. Le duo Samarien est rapidement poussé à la faute au filet. Le premier set tourne rapidement à la démonstration avec un score sans appel de 21-8. Dans le second set, le jeu toujours plus rapide et efficace des Gravelinoises vient réduire à néant les efforts des joueuses de l’AUC qui commettent de trop nombreuses fautes directes. Défaite 21-12. 3-0 pour Gravelines.

En simple dame 1, Audrey Dercourt alignée face à Marion Taquoi, fait bonne figure dans un exercice où elle n’est pas la plus à l’aise, mais commet elle aussi de nombreuses fautes. Revenant dans la partie à plusieurs reprises, l’irrégularité, notamment au service, lui fera défaut. Elle s’incline 18-21 / 15-21. 4-0 pour Gravelines.

C’est ensuite au double hommes d’entrer en jeu, les Amiénois Maxime Maj et Yvon Crépelle sont auteurs d’un bon match face à Macalou / Terny. Le match est resté équilibré du début à la fin avec une belle opposition. Le premier set tourne en faveur des joueurs de l’USG sur le score de 21-17. Dans le second set, c’est finalement à celui qui fait le moins de fautes que la victoire revient. Les Nordistes l’emportent 21-14. 5-0 pour Gravelines.

A 5-0 pour les Gravelinois, l’espoir de victoire est éteint, tout comme celui du match nul. C’est Marie Hernout qui se présente en simple dame 2, face à Hélène Guilluy. Sur le papier, le match est équilibré les deux joueuses, ayant le même classement. Mais l’Amiénoise ne parvient pas à faire la course en tête, commettant de trop nombreuses fautes directes. Son adversaire du jour est plus régulière, appliquée tactiquement et beaucoup plus en confiance. Elle empoche la première manche 21-15. Pour le deuxième set, la physionomie est la même, avec toujours une aisance pour Guilluy et la Samarienne qui subit au filet. Défaite, toute en frustration, 21-14. 6-0 Gravelines.

badminton auc amiens boulogne gazettesports kevin devigne 78
Kilian Marzin pour sa troisième titularisation en Nationale 3, a fait preuve de beaucoup de frustration sur ses différents matchs du jour.

Les doubles mixtes pour terminer

Le premier double mixte voit Kilian Marzin et Doriane Liard associés pour la première fois face aux vétérans Roussel / Taquoi. Dans le premier set, les Amiénois subissent, avec un jeu efficace côté gravelinois qui leur permet d’empocher la première manche 21-9. Dans le second set, les joueurs de l’AUC sont davantage appliqués et commettent un peu moins de fautes. Malgré un beau combat au filet, ils ne parviennent pas à prendre le lead sur le match. Défaite 16-21. 7-0 pour Gravelines.

Dans le dernier match de la rencontre Maxime Maj et Audrey Dercourt sont opposés à Macalou / Butler. La joueuse anglaise, classée R6 sur le papier, à un niveau de jeu bien supérieur. Et sur le terrain, ça se voit. Les Amiénois, menés 11-4 à la pause de la première manche, vont subir le rouleau compresseur anglais, qui en réalité fera office de mur pendant tout la deuxième partie du premier set, et s’offre ainsi le premier set 21-4. Dans la deuxième manche, changement de tactique du côté Amiénois pour éloigner la Gravelinoise de la zone du filet qu’elle maîtrise à la perfection. L’objectif est de limiter la vitesse de jeu, cependant, la paire adverse présente une bonne aisance technique et tactique. Les Samariens ne parviennent pas à inverser la balance, subissent et s’inclinent finalement 12-21. 8-0 pour Gravelines.

Si l’on ne peut pas dire que les Amiénois ont brillé sur cette rencontre, s’inclinant sur chaque match en deux petits sets, la journée aura ainsi été marquée par le peu de suspense mais aussi par des conditions de jeu relativement pénibles pour les joueurs, liées notamment à la luminosité de la salle qui laisse à désirer. Ce duel de bas de tableau se conclut par une nouvelle défaite pour le camp amiénois, qui s’éloigne un peu plus du maintien. Si, mathématiquement, tout est encore jouable avec les 3 journées restantes, cela relèverait tout de même d’un exploit de sortir de la zone rouge…

Victor AGIL et Dorine COCAGNE

Crédit photos : Kévin DEVIGNE pour Gazette Sports.