OMNISPORTS : Un siècle après, les Jeux Olympiques à Paris (8)

blanchonnet
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le cyclisme à l’honneur avec Lucien Michard et Armand Blanchonnet. On imaginait mal des Jeux Olympiques ayant lieu en France et plus particulièrement à Paris sans que le cyclisme tricolore ne soit à l’honneur.

Dans ces années d’entre les deux guerres, le sport cycliste se porte très bien en France. Sur le Vélodrome municipal de Vincennes, les 26 et 27 juillet 1924 les épreuves sur piste allaient permettre à un pistard de se mettre particulièrement en évidence.

lucien michard

Il s’agit notamment de Lucien Michard qui devenait champion olympique 1000 m sur piste. Né en 1903 à Epinay sur Seine, Michard n’avait que 21 ans quand il décrocha la médaille d’or. Il avait couvert les 200 derniers mètres en 12″. C’était un pur sprinter car outre son titre olympique, il fut double champion du monde amateur en 1923 et 1924 et quatre fois chez les professionnels 1927, 1928,1929 et 1930. Il est décédé en 1985.

Autre coureur tricolore à s’être illustré aux Jeux de Paris : Armand Blanchonnet. C’est surtout sur route qu’il s’est illustré puisqu’il a décroché deux médailles d’or : champion individuel et champion par équipes avec la France. Il était surnommé le Phénomène et à Paris, il avait 21 ans en raison de sa puissance physique. Il faut se rappeler qu’à cette époque, la course en ligne disputée avec départ et arrivée au stade de Colombes était en fait une course contre la montre comptant exactement 188km.

Rappelons les équipiers d’Armand Blanchonnet : René Hamel 2e, Georges Wambst 8e et André Leducq 9e, ce dernier étant à l’aube d’une carrière prestigieuse.  

Armand Blanchonnet était licencié au club peut-être le plus prestigieux de l’époque : le Vélo Club de Levallois. Un club que d’aucuns ont plus tard comparé au Réal de Madrid en football. 

La moisson n’était pas terminée puisque était au programme une épreuve inédite : le tandem. Course qui a vu le succès de Jean Cugnot et Lucien Choury. Jean Cugnot devait un peu plus tard trouver la mort lors d’un accident de course à proximité de l’endroit où il était devenu champion olympique. C’était en 1933 et il avait tout juste 33 ans.


Lionel HERBET

Crédit photo : DR

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.