AMIENS SC – Philippe Hinschberger : « On a encore des joueurs sur le départ »

football ligue 2 amiens sc vs quevilly rouen 21 22 0014 leandre leber gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le coach de l’Amiens SC a fait un long point sur le mercato concernant son équipe, en conférence de presse ce vendredi.

Au moment de tirer le bilan du mercato, alors qu’une opération dégraissage était prévue, le chat est maigre avec seulement deux départs, dont celui d’un joueur, Mickaël Alphonse, tout de même titularisé 15 fois cette saison. Mais Philippe Hinschberger avait prévenu et il est resté sur la même ligne de conduite, ce vendredi. « On a eu pas mal d’offres pour pas mal de joueurs, mais il faut que toutes les planètes soient alignées, que le projet soit intéressant, que le club s’y retrouve financièrement » a-t-il en effet insisté pour expliquer le relatif échec de cette fenêtre de transferts. Qui pourrait d’ailleurs encore devenir une réussite : « On n’a peut-être pas encore terminé non plus, on a encore des joueurs sur le départ. »

Gomis pour aller chercher du temps de jeu

Concernant le départ d’Iron Gomis, son coach avait déjà évoqué cette éventualité avant que cela ne soit effectif. Il est revenu sur les raisons du prêt à Dunkerque du milieu de terrain de 22 ans : « Iron était en manque de temps de jeu, j’ai trouvé au départ ses prestations moyennes, j’ai eu du mal à le situer pour lui donner une place. Il est dans un club qu’on connaît, c’est un concurrent mais il faut qu’on pense à nos joueurs. C’est bien qu’il aille chercher du temps de jeu ailleurs. »

Pour autant, cela ne le condamne pas à moyen terme. Après avoir souligné que « sur le dernier match à Nancy, il a été très bon, il s’est beaucoup investi », Philippe Hinschberger a affirmé que le natif de Marseille pouvait « évidemment » avoir encore un avenir à Amiens. Avec tout de même un bémol : « C’est une discussion qu’on aura sur la fin de saison, il faudra voir aussi sa volonté par rapport à l’effectif qui lui sera présenté pour la prochaine saison. On risque de toujours avoir du monde avec ceux qui sont toujours sous contrat. »

Alphonse pour voir du pays

Quant à l’envol de Mickaël Alphonse, « c’est différent, assure le technicien samarien, parce qu’il a fait quasiment tout le début de saison avec nous. » Toutefois, « il était moins performant à la fin qu’au début, reconnaît-il. « L’arrivée d’Owen (Gene, ndlr) lui a mis une concurrence qui n’existait pas. » Alors, puisqu’« il arrivait au bout de son contrat, il a été tenté par une aventure à l’étranger, il est à un âge (32 ans, ndlr) où ce genre de destination peut l’attirer. »

Si cela peut sembler poser la question de la doublure de Gene, Philippe Hinschberger ne semble pas s’en inquiéter : « On peut inventer des choses. » Première solution, la plus évidente si l’on en croit l’entraîneur amiénois, Formose Mendy : « Je pense que Formose peut occuper ce poste, on voit qu’il a des fourmis dans les jambes, qu’il a envie d’y aller, au bout de sa course. Il n’a pas forcément un mauvais centre et il a de la caisse. » Mais ce n’est pas sa seule idée : « On peut trouver d’autres personnes qui peuvent le faire. On a Mathieu Dossevi qui va revenir, est-ce qu’il va pouvoir rester dans ce rôle de piston ? Offensivement, oui, défensivement, c’est à voir. » Une chose est sûre, toutefois, « pour l’instant, on va compter sur Owen. »


Morgan Chaumier
Crédit photo : Léandre Leber – Gazette Sports